Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je viens d’écouter l’interview de Jean-Pierre ELKABACH diffusée il y a quelques minutes sur Europe 1, interview au cours de laquelle Jean-Vincent Placé, Sénateur de l’Essonne, a annoncé que lui aussi, même pas 24 hs après François de Rugis, quittait le mouvement Europe Ecologie Les Verts.

 

 

Beau palmarès pour Cécile Duflot…

Après avoir fait tomber le mouvement écologiste à un plus bas historique lors de la présidentielle de 2017, avoir massacré le marché du logement et par effet ricochet sinistré le secteur du bâtiment du fait de sa loi dogmatique dite ALUR, voici qu’à force de s’opposer à la majorité, pour céder aux sirènes populistes de l’extrême gauche, celle-ci a fini par faire fuir un à un ses petits camarades…

 

 

Ce qui « la sauve », c’est que ceux-ci se barrent à la veille de l’ouverture de l’université d’été du Parti Socialiste à La Rochelle…

Un buzz qui du coup permettra très certainement de maquiller le fait que des salariés roumains aient été employés par le Parti Socialiste pour préparer l’évènement… C’est souvent le genre de surprise qui arrive lorsque l’on signe pour le « moins-disant » sans regarder entre les lignes ni poser une seule question sur ce qu’on achète en signant… Ca fait peur sachant que ce sont ces mêmes gens qui gèrent l’argent des français… (saluons aussi au passage l’invisibilité et le charisme de poulpe d’Emmanuelle Cosse…)

 

 

Mais passons.

 

 

L’interview de Jean-Vincent Placé avait plutôt bien démarré.

Sur un ton désolé, navré et désabusé, il annonce qu’il quitte Europe Ecologie Les Verts.

 

 

Quelques minutes après, il dérive sur la COP21, qui aura lieu cet hiver à Paris, dont il espère qu’une mission lui sera confiée sur le sujet.

 

Ensuite il reconnaît que l’économie de marché n’est pas incompatible avec l’écologie… Une découverte pour les gens de gauche, sachant qu’ils ont passé des années à essayer de nous faire croire le contraire, exemples à l’appui…

 

 

Puis d’un seul coup, c’est là que ça dérape…

Jean-Vincent Placé se met à cirer les pompes de François Hollande et reconnaît les grandes réformes de Ségolène Royal à la tête du Ministère de l’Ecologie…

 

 

Du coup j’ai un doute…

Son départ d’EELV est lié à quoi ?

Au chantage de l’Elysée à l’endroit des écolos si jamais ceux-ci se tournaient vers Mélenchon, qui cherche à la jouer façon PODEMOS et Syriza ? Simple coup médiatique ? Léchage de bottes et ambitions perso ?

 

 

En fait dans les premiers instants où j’ai écouté Jean-Vincent Placé, je me suis dit que ce mec avait de véritables convictions. Je comprenais quelques minutes plus tard qu’en fait il avait un coup politique à jouer… Son allégeance à Ségolène Royal et François Hollande l’a trahi ; comment peut-on à ce point être aussi aveugle alors que notre pays va si mal et que les responsables de ce fiasco, sont ceux à qui il passe de la crème sur le dos ? Je suis certain que s’il y avait au Gouvernement un fils, un cousin ou un parent du Président, Jean-Vincent Placé lui aurait certainement autant léché les bottes qu’il ne l’a fait avec le Chef de l’Etat et son ex…

 

 

En fait je pense que ce mec n’a aucune conviction ; aucune colonne vertébrale ni épine dorsale… Si ce n’est celle de passer la crème sur le dos au plus offrant, ne serait-ce que pour que celui-ci daigne s’intéresser à lui… Des fois qu’il aurait quelque chose à lui proposer…

 

 

Pour ce qui concerne la « dérive gauchiste » d’EELV, je ne suis pas surpris… Les écologistes français ont toujours été des Verts-Pastèque, verts à l’extérieur et rouges à l’intérieur, animés par des dogmes et une idéologie à mille lieux des réalités du quotidien de millions de français…

 

Source image: http://lelab.europe1.fr/jean-vincent-place-est-treeees-content-des-ventes-de-son-livre-pourquoi-pas-moi-1370150

Source image: http://lelab.europe1.fr/jean-vincent-place-est-treeees-content-des-ventes-de-son-livre-pourquoi-pas-moi-1370150

Tag(s) : #Ce que j'en pense...

Partager cet article

Repost 0