Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quand ça ne veut pas… Il semblerait que « Moi Président de la République » ait enfin pris la mesure de l’ampleur du désastre économique et social qui se joue actuellement en France et dont il est le seul et l’unique responsable.

 

 

Depuis plusieurs mois il annonçait à qui voulait bien le croire que sa candidature à l’élection présidentielle de 2017 était conditionnée à l’inversion de la courbe du chômage. Hier il a précisé son propos. Il ne sera candidat que s’il y a une « baisse crédible du chômage en 2016 ». Une belle manière de détourner l'attention des français de la dure réalité de ces chiffres ; plutôt que de les laisser regarder l'instant présent, il les renvoie aux calendes grecques espérant certainement qu'ils aient oublié d'ici là...

 

 

En attendant, crédible et lui n’ont jamais fait bon ménage.

 

 

Je suggère au Président qu’il aille même plus loin si son intention est réellement honnête ; c’est-à-dire qu’il conditionne sa candidature à l’élection présidentielle de 2017 au seul fait que le chômage soit repassé en-dessous des 3 129 300 demandeurs d’emploi, c’est-à-dire à son niveau de fin avril 2012, soit 6 jours avant son élection. Il n’y a que de cette manière-là que les français pourront juger si oui, ou non, François Hollande a réellement fait baisser le chômage.

 

 

Je ne vois pas trop comment celui-ci pourrait d’ailleurs une fois de plus chercher à se défausser en reportant encore une fois la responsabilité de ses propres échecs sur son prédécesseur… Un Président n’est pas élu pour faire le bilan de l’échec de sa politique et la critique de celle de son prédécesseur. Par ailleurs les français n’aiment pas qu’on leur souffle à l’oreille ce qu’ils doivent penser. J'attends également de voir quelles âneries vont me sorttir ses soutiens "cyrosés"...

 

 

Difficile de commenter les statistiques du chômage ce mois-ci compte tenu du fait que la méthode de calcul ait été changée, faussant ainsi l’ancienne réalité des chiffres pour laisser place à une nouvelle.

 

 

Un point essentiel qu’il me semble néanmoins important de relever, c’est la très forte hausse, pour le 38ème mois consécutif, du nombre de demandeurs d’emploi inscrits depuis un an ou plus sur les listes de Pôle Emploi. Fin avril 2012 ils étaient 1 661 900. Aujourd’hui ils sont 2 377 700, soit une hausse de +43,07%.

 

 

Ne pas perdre de vue que le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A a progressé de quasiment +22% depuis l’élection de François Hollande, pulvérisant mois après mois un nouveau record historique, là où le nombre de demandeurs d’emploi toutes catégories confondues a progressé de plus de +24% sur ce même intervalle de temps.

 

 

En fait peu importe la manière dont les chiffres sont bidonnés ; le constat est et reste le même… Un constat d’échec. Face à un tel niveau de médiocrité, une candidature ne peut et ne doit pas être liée au simple fait que la courbe du chômage rencontrerait une inflexion passagère. La baisse du chômage doit s’inscrire dans la durée. Mieux… Pour prouver qu’il a été à la hauteur du challenge, le King of Tulle devra ramener, s’il veut être candidat en 2017, le taux de chômage au minimum au niveau où il l’a trouvé en arrivant le 6 mai 2012…. Soit une baisse de 18% par rapport aux niveaux actuels pour la catégorie A et de 19,5% toutes catégories confondues… Et sans bidouille cette fois-ci !

Source image: http://www.chefdentreprise.com/Thematique/entrepreneuriat-1024/pme-pmi-10111/Breves/Tribune-chomage-est-pas-fatalite-245079.htm

Source image: http://www.chefdentreprise.com/Thematique/entrepreneuriat-1024/pme-pmi-10111/Breves/Tribune-chomage-est-pas-fatalite-245079.htm

Lui-même le dit si bien...

Lui-même le dit si bien...

Tag(s) : #Casseroles du PS et de la gauche

Partager cet article

Repost 0