Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Le chômage a encore augmenté : la France n’est ni présidée, ni gouvernée"

C’est ce que dirait une fois de plus Ségolène Royal si ses prises de positions passées étaient honnêtes et le fruit d'un aboutissement de convictions profondes, bien loin de toute forme d’opportunisme circonstanciel.

 

 

Mais non. Vous ne l’entendrez pas dire pareille chose aujourd’hui. Pire. Elle a carrément supprimé le tweet en question. Fort heureusement, les impressions d’écrans sont là pour lui rappeler périodiquement son propos.

 

 

Si l’allure de la courbe du chômage représentait l’ascension d’un titre boursier, autant vous dire qu’à ce jour, je serai riche d’au moins 20% par rapport à mon investissement de départ en mai 2012. Là, non... Puis le socialisme est passé par là, éloignant toute perspective d'accéder enfin un jour à une forme de richesse !

 

 

Le chômage de catégorie A a progressé en avril dernier de +1,06%, soit 39 900 demandeurs d’emploi supplémentaires, soit la plus forte haute mensuelle depuis octobre 2014 (+1,23%). Sur un an, il progresse de +5,13% avec 185 300 chômeurs supplémentaires. Il progresse, depuis l’élection de François Hollande en mai 2012 de +21,27% avec pas moins de 665 600 demandeurs d’emploi supplémentaires.

 

 

Le chômage toutes catégories confondues a progressé en avril dernier de +1,51%, soit 84 000 demandeurs d’emploi supplémentaires, soit la plus forte hausse mensuelle depuis octobre 2012 (+1,53%). Sur un an, il progresse de +7,59% avec 398 200 chômeurs supplémentaires. Il progresse, depuis l’élection de François Hollande en mai 2012 de +22,93% avec pas moins de 1 053 000 demandeurs d’emploi supplémentaires.

 

 

Inutile de le rappeler, quoi que, mais à chaque nouvelle hausse du chômage et ceci depuis le début de l’année, la France marque mensuellement un nouveau record historique, pulvérisant le précédent… Daté du mois d’avant.

Hausse du chômage catégorie A et toutes catégories confondues, depuis l'élection de François Hollande

Hausse du chômage catégorie A et toutes catégories confondues, depuis l'élection de François Hollande

La situation se dégrade fortement du côté du nombre de demandeurs d’emploi inscrits depuis un an ou plus, puisqu’il progresse de +2,13% sur un mois, de +11,59% sur un an et de +40,41% depuis l’élection de François Hollande. (cf image ci-dessous) Autrement dit, le chômage de longue durée est en train de s’encrer durablement dans le paysage français.

 

 

L'allure de la courbe du nombre de demandeurs d'emploi toutes catégories confondues (cf image ci-dessus) le prouve d'ailleurs, puisqu'elle est récemment passée au-dessus de celle des demandeurs d'emploi de catégorie A et progresse d'ailleurs plus fortement au moins depuis décembre 2014.

Demandeurs d'emploi inscrits depuis un an ou plus (en milliers), depuis l'élection de François Hollande

Demandeurs d'emploi inscrits depuis un an ou plus (en milliers), depuis l'élection de François Hollande

Le chômage des jeunes, priorité de campagne de François Hollande, explose de +1,14% sur un mois et de +4,67% sur un an.

 

 

Le chômage des femmes, autre priorité de campagne de François Hollande, grimpe de +1,02% sur un mois et de +6,92% sur un an.

 

 

Le chômage des 50 ans et plus, autre priorité de campagne de François Hollande, notamment grâce aux emplois aidés (ou un truc du genre), progresse de +1,10% sur un mois et de +9,82% sur un an.

 

 

En réponse à ce dérapage incontrôlé, le Gouvernement promet une hausse du nombre de contrats aidés ; les fameux contrats d’avenir… Dont j’ai toujours dit qu’ils n’avaient d’avenir que le nom !

 

 

Le contrat d’avenir est un simple CDD payé au S.M.I.C qui permet de sortir artificiellement des chiffres du chômage les jeunes qui bénéficient de ce dispositif, financé gracieusement par vos soins. Autrement dit, les emplois d’avenir ne sont qu’une variable d’ajustement qui permet à la majorité de maquiller les mauvais chiffres du chômage pour tenter de faire croire à l’opinion que sa politique porte ses fruits… Clientélisme maquillé. A choisir entre ça et un contrat d’apprentissage, je choisis le contrat d’apprentissage sans hésiter.

 

 

Ces mauvais chiffres du mois d’avril prouvent également que la pseudo reprise amorcée sur le 1er trimestre de l’année, basée avant tout sur de simples phénomènes conjoncturels et non pas sur une embellie de notre économie, n’est qu’illusoire et ne produit aucune retombée positive sur notre économie car trop faible et absolument pas liée à une politique de réforme de fond.

 

 

J’attends de voir comment la majorité va chercher une nouvelle fois à maquiller la réalité de ces chiffres désastreux, en particulier Michel Sapin, Ministre du Déni des Réalités, avec évidemment la collaboration habituelle des traditionnels collabos de gauche qui quelles que soient les circonstances, restent persuadés que François Holland est l'homme providenciel et que sa politique est lka plus apporpriée à la conjoncture actuelle... Le genre de raisonnement qui à une autre époque en a poussé d'autres à vendre du beurre aux allemands…

Tag(s) : #Casseroles du PS et de la gauche

Partager cet article

Repost 0