Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

On les entend déjà fanfaronner tous les grands cerveaux de la socialie un peu partout ce matin sur les ondes ! Première relative bonne nouvelle depuis des lustres... Tu m’étonnes qu’ils soient contents !

 

 

Après avoir massacré le pouvoir d’achat des français et plombé notre économie, voici que par un curieux hasard, on apprend ce matin que la croissance du PIB français rebondit enfin… A force de l’incanter ça devait bien finir un jour par arriver…

 

 

Cependant le chiffre annoncé ce matin par l’INSEE est à prendre avec des pincettes.

En effet, les chiffres de la croissance sont publiés en deux étapes.

La première dans un délai maxi de 45 jours après la fin du 1er trimestre de l’année, qui donne un lecture très simpliste, limite brute, des chiffres et une seconde dans un délai maxi de 90 jours après la fin du 1er trimestre de l’année, qui donne une vision beaucoup plus détaillée et étudiée de ces chiffres.

 

 

Il ne faut pas oublier que l’Europe est actuellement dans une conjoncture économique plutôt favorable, notamment grâce aux rachats massifs de la BCE mais également grâce à un prix du baril de pétrole relativement bas et par un euro faible qui favorise nos exportations.

 

 

Et c’est bien là qu’est le problème…

Sur les 3 premiers mois de l’année, les exportations ralentissent, alors que la conjoncture devrait faire qu’elles progressent, en passant de +3,1% à +1,0%... Soit divisées par 3 ! Les importations accélèrent fortement… Nouveau déséquilibre de la balance commerciale…

 

 

Globalement l’investissement continue de reculer.

 

 

La consommation en énergie des ménages repart, du fait notamment d’un 1er trimestre ayant permis d’enregistrer des températures de saison, contrairement au 4ème trimestre de l’année 2014, particulièrement doux. Un rebond au T1-2015 qui est donc simplement dû à une météo de saison…

 

 

La consommation des biens fabriqués accélère également, portée par les achats automobiles, secteur qui avait lourdement souffert et qui continue de souffrir, après des années d’un marasme quasi sans précédents.

 

 

Du côté des dépenses de consommation en services, il y a certes une progression mais très franchement, au regard des chiffres, ça ou rien c’est pareil.

 

 

Le secteur de la construction continue de souffrir plus particulièrement et poursuit son très net recul. Pourtant on dit bien que « si le bâtiment va, tout va »…

 

 

Je les entends déjà fanfaronner les grands cerveaux de la socialie…

Mais méfiez-vous… Même quand le chômage tape un plus haut historique ils sont capables de vous dire que les chiffres sont excellents… Rien que ça, ça devrait vous mettre la puce à l’oreille !

Source image: http://www.insee.fr/fr/themes/info-rapide.asp?id=26&date=20150513

Source image: http://www.insee.fr/fr/themes/info-rapide.asp?id=26&date=20150513

Tag(s) : #National et International

Partager cet article

Repost 0