Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ca aurait pu être une mauvaise blague, mais non.

 

Toulouse, université Jean Jaurès, campus de Mirail.

Le jeudi 21 mai devait avoir lieu, à 14h00, deux des plus gros examens d’anglais de l’année, qui devaient concerner pas moins de 3 000 candidats.

 

 

Pourtant la veille tombe vers 20h30 un communiqué sur la plateforme numérique des étudiants qui leur annonce que les examens « ne pourront avoir lieu du fait de circonstances indépendants de notre volonté. »

 

 

Jeudi tombe un nouveau communiqué informant les étudiants que la note de 10/20 sera attribuée par défaut à tous les étudiants pour le 2nd semestre. Et cela aussi bien pour ceux qui avaient une note sous la moyenne que pour ceux qui avaient une excellente note.

 

 

De son côté l’université ne justifie pas les raisons de ce couac.

 

 

Il semblerait néanmoins, d’après l’ex-président de l’association représentant les étudiants : « Je parle au conditionnel, mais a priori, cette décision est due à un télescopage entre deux examens dans les amphis 8 et 9. Le même jour, la formation continue a organisé le passage du DAEU, un équivalent du bac, au même endroit. Le département d'anglais a alors demandé le replacement de ces examens dans des salles de cours traditionnelles, mais ce n'était pas possible et tout a donc été annulé. On doit rediscuter de tous les problèmes causés par cette affaire mardi lors d'un conseil d'administration et notamment de la possibilité de rembourser des frais de déplacement. »

 

 

Rembourser les frais de déplacement c’est une chose, mais attribuer une note de 10/20 pour le 2nd semestre aux élèves qui avaient un 18/20 et à d’autres qui ont besoin d’avoir une excellente note en langue pour plaider leur dossier dans la poursuite de leur cursus universitaire, c’est plus compliqué ! Là évidemment aucune solution n’a été proposée…

 

 

Le pire dans tout ça, c’est que tout continuera comme si de rien n’était et qu’aucune sanction ne sera prononcée à l’encontre du/des responsable(s) de ce fiasco. J’ai moi-même connu une situation similaire, aussi dans un cursus universitaire, où l’examen n’a pas eu lieu parce que la responsable de la formation avait oublié d’imprimer les sujets… Mais ne s’en était rendue compte qu’à l’heure prévue pour le démarrage de l’épreuve. Résultat, des centaines de candidats s’étaient déplacés pour rien et n’avaient qu’à se déplacer une autre fois pour réparer la bourde d’une incapable à qui le système a évidemment trouvé des circonstances atténuantes pour justifier son manque d’implication dans son travail.

 

 

Ceci dit, pour en revenir au sujet de ce billet, je doute effectivement que des sanctions soient prononcées contre les responsables de ce fiasco. L’égalitarisme primaire et stupide qui nivelle tout un ensemble vers le bas pour ne créer aucune frustration chez les plus mauvais éléments est le passe-temps favori de la gauche…

 

 

L’incapable qui n’a pas été fichu de gérer l’occupation des salles d’examens n’a donc aucun souci à se faire… Pire… Il pourra recommencer ; jamais personne ne lui dira rien !

Source image: http://desencyclopedie.wikia.com/wiki/Najat_Vallaud-Belkacem

Source image: http://desencyclopedie.wikia.com/wiki/Najat_Vallaud-Belkacem

Tag(s) : #Divers

Partager cet article

Repost 0