Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Alors certes on n’est pas dans le trafic d’êtres humains… Mais quand même !

 

 

Les périodes électorales ont ce petit avantage qu’elles permettent au commun des mortels d’avoir connaissance de quelques casseroles que se traineraient certains élus, mais dont on n’entend rarement parler en-dehors de tout contexte de remise en jeu d’un mandat.

 

 

Le dernier en date en faire les frais d’une histoire d’ailleurs plutôt sordide, est l’ex-Maire PS de Bourgoin-Jallieu, dont la ville a basculé à droite aux dernières municipales, Alain Cottalorde, qui est par ailleurs actuellement le Président du Conseil Général de l’Isère depuis le départ d’André Vallini actuel secrétaire d’État à la Réforme territoriale et ancien président du conseil général de l’Isère, pour le Gouvernement.

 

 

D’après Mediapart, qui se repose sur une interview de la principale intéressée, la jeune femme est une Roumaine de 38 ans prénommèe Camelia et désireuse de travailler en France. D’octobre 2013 à juillet 2014, elle aurait travaillé 7 jours sur 7 en tant qu’assistante de vie, non déclarée, pour un salaire de 1 200 € par mois. Son employeur, âgée de 97 ans, est la mère de l’élu socialiste.

 

 

La jeune femme affirme avoir été recrutée en Roumanie par l’élu PS et sa sœur. Elle assure également que « C'est lui qui venait remplir le chèque à la fin du mois (…), puis il le tendait à sa mère qui le signait de sa main tremblante. »

 

 

Evidemment l’élu se défend de toute accusation du genre… Pourtant il reconnaît avoir accompagné la jeune femme à la Préfecture pour sa demande d’autorisation lui permettant de travailler sur le territoire français, mais malgré ces démarches, elle n’aurait « jamais été déclarée » et ceci « malgré ses demandes ». Pire… Dans l’interviews de Mediapart, l’ex employée parle même d’une « vie d’esclave » !

 

 

J’ignore où est la part de vérité et où se situe celle du mensonge, mais ce qui est certain c’est que cette affaire est glauque ; profondément glauque. Si ce que dit cette jeune femme est réel, on est à la limite d’une forme d’esclavagisme moderne et c’est condamnable.

 

 

La stratégie de défense de l’élu mis en cause est claire… Tout comme semblent également l’être les faits. Affaire à suivre !

Source image: http://www.ledauphine.com/isere-nord/2015/03/04/alain-cottalorda-mis-en-cause-par-mediapart

Source image: http://www.ledauphine.com/isere-nord/2015/03/04/alain-cottalorda-mis-en-cause-par-mediapart

Tag(s) : #Casseroles du PS et de la gauche

Partager cet article

Repost 0