Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je n’ai découvert la nouvelle qu’au petit réveil ce matin.

Je ne suis pas un féru de sport (loin de là) et très certainement bien incapable de citer le palmarès de tous sportifs disparus dans ce crash d’hélicoptères en Argentine lors du tournage de cette nouvelle émission de télé-réalité d’aventure sur TF1.

 

 

Ce matin c’est le monde du sport qui est endeuillé mais c’est aussi toute la France qui est touchée par cette tragédie qui concerne ceux qui il n’y a pourtant pas si longtemps encore nous faisaient vibrer et faisaient briller les couleurs de notre drapeau un peu partout sur les podiums du monde entier.

 

 

J’ai évidemment une pensée émue pour toutes ces familles aujourd’hui dans le deuil ; aucun mot ne saurait les consoler de leur peine…

 

 

Si je décide, à titre exceptionnel, ce matin de déprogrammer le billet initialement prévu pour être diffusé, c’est parce que j’ai un souhait à formuler.

 

 

Je connais l’état de détresse dans lequel se trouve l’exécutif, renforcé à quelques jours des élections départementales par des sondages qui pourraient annoncer une débâcle historique pour la gauche. Aussi, j’ai peur. Pas pour la débâcle ; non… Une bonne raclée de temps en temps ça ne fait pas de mal. Non. Là où j’ai peur, c’est dans la manière dont l’exécutif va se servir de la mort accidentelle et brutale de ces athlètes chers au cœur des français, seules personnalités véritablement capables de créer une vraie unité nationale, uniquement pour espérer glaner quelques voix supplémentaires, à l’aube de ce scrutin décisif pour l’issue de ce quinquennat.

 

 

J’appelle l’exécutif au respect de la dignité. Au respect de sa propre dignité et à ne pas se lancer dans de malsaines, gênantes et écoeurantes manœuvre de récupérations. Oui ces 3 sportifs étaient et resteront très certainement à jamais chers au cœur des français, mais non, leur mémoire n’a pas à être salie par quelques politicards opportunistes en quête d’une notoriété définitivement perdue et réputés pour être d’abjectes charognards.

 

 

Que l’exécutif abandonne sa stratégie du détournement d’attention, autrement appelé fumigène, qu’il s’adresse aux français et qu’il leur propose de véritables solutions pour relancer la machine. Que l’exécutif socialiste abandonne cette petite politique avec laquelle il aime tant jouer mais qui dénature considérablement la fonction de politique et creuse très nettement le lit du Front National.

 

 

Que le politique s’exprime sur ce qu’il vient de se passer, c’est normal. Sous le coup de l’émotion nous avons tous besoin de dire un mot. Que le politique instrumentalise un triste fait d’actualité, comme l’a dernièrement fait l’exécutif avec son « esprit du 11 janvier », c’est écoeurant, cynique et détestable.

 

 

Certes mon propos est dur. Mai ss'il n'y avait pas d'antécédents, il n'existerait pas.

 

 

Evidemment suite à ce billet je m’attends, ou pas, à subir les foudres des derniers moutons de panurge socialistes qui peuvent encore éventuellement traîner sur le web. Quand je dis ça, je pense à "l’idiot inutile qui ne se rend pas service", mais également au "blogueur de l’égout", formidablement bien dressé pour pratiquer l’indignation (violente et menaçante) de principe et de circonstance, dénuée de tout fond. Que voulez-vous ; on est de gauche ou on ne l’est pas...

 

 

Qu’ils s’en amusent…

Quand on soutient cette majorité et qu’on en est réduit à faire ce qu’ils font, ça en dit long sur l’état de désespoir de l’électorat de gauche... Peu importe les subterfuges utilisés, les français ne sont pas dupes et le feront savoir les 22 et 29 mars prochains. D'ici là Messieurs les politicards, essayez de conserver le peu de dignité qu'il peut éventuellement vous rester !

Dropped : on attend l’opération de récupération cynique et gênante de l’exécutif
Tag(s) : #Ce que j'en pense...

Partager cet article

Repost 0