Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les chiffres définitifs sont enfin tombés ; on peut désormais y voir clair !

 

Après avoir pris soin de regrouper différentes sources d’informations, je suis en mesure d’affirmer deux vérités essentielles sur l’issue du scrutin de 1er tour d’hier :

- le PS est désormais le 3ème parti de France, bien après le FN,

- 66,09% des binômes de gauche ont été éjectés dès le 1er tour.

 

 

Plus précisément.

 

 

Près d’un électeur sur deux s’est déplacé hier pour aller voter à 49,83% de participation. C’est moins qu’aux Européennes où ils étaient 57,5% en mai 2014 et aux cantonales de 2011 où ils étaient 55,7%. Cependant ce taux de participation est toujours meilleur que celui des cantonales de 2008 (44,53%) et de 2004 (33,51%).

 

 

A la surprise générale, et probablement à la grande déception du Premier Ministre, le Front National ne sort pas grand vainqueur de ce scrutin.

 

 

En effet, l’UMP-UDI-UC-MoDem arrivent en tête et recueillent 29,4% des voix. Sur 2 716 binômes présentés :

- 981 (36,11%) ont été éliminés dès le 1er tour,

- 1 623 (59,75%) sont en ballotage,

- 110 (4,05%) ont été élus dès le 1er tour.

 

 

Le FN qui tablait sur un résultat de 20% s’en sort à 25,19%. C’est mieux qu’escompté mais le 2nd tour lui sera plus difficile qu’anticipé. Sur 4 144 binômes présentés :

- 797 (19,23%) ont été éliminés dès le 1er tour,

- 1 108 (26,73%) sont en ballotage,

- 4 (0,09%) ont été élus dès le 1er tour.

 

 

Du côté de la gauche évidemment, les résultats sont bien plus compliqués à traiter entre les divers gauche, les unions de la gauche, la affiliés et j’en passe. De ce que j’en ai retenu et déduis, l’alliance PS-PG-EELV-PRG-FDG-PCF, etc obtient 37,50% des voix au 1er tour contre 48,97% en 2011, soit un décrochage de 25% en 4 ans à peine. Dans le détail ; sur 4 144 binômes candidats :

- 2 739 (66,09%) ont été éliminés dès le 1er tour,

- 1 373 (33,13%) sont en ballotage,

- 32 (0,77%) ont été élus dès le 1er tour.

 

 

Difficile dans la cohue de dimanche soir d’y voir clair entre les éléments de langage des uns et des autres. A tête reposée, on remarque clairement que la victoire présumée du PS n’en est absolument pas une puis qu’à lui seul, sans ses petits camarades divers gauche, FDG, EELV et j’en passe, il ne comptabilise finalement que 21,85% des suffrages et arrive très loin derrière l’UMP/UDI et le FN.

 

 

Manuel Valls, Jean-Marie Le Guen, Jean-Christophe Cambadélis et Claude Bartolone ont tort de se réjouir.

 

 

Le 2nd tour de dimanche prochain devrait sceller la défaite du camp socialiste et avec lui annoncer l’ouverture d’un nouveau chapitre dans la guerre fratricide qui se joue actuellement au sein de la majorité. Les Régionales de fin d’années ne feront qu’amplifier ce phénomène.

Source image: http://www.charentelibre.fr/2015/03/01/departementales-fn-et-ump-udi-a-egalite-avec-29-le-ps-a-23-sondage,1942609.php

Source image: http://www.charentelibre.fr/2015/03/01/departementales-fn-et-ump-udi-a-egalite-avec-29-le-ps-a-23-sondage,1942609.php

Tag(s) : #Casseroles du PS et de la gauche

Partager cet article

Repost 0