Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C’est dans le silence le plus total que nous n’apprenions pas mardi dernier que le Maire Communiste de Stains en Seine-Saint-Denis avait ordonné, par un arrêté municipal, l’évacuation d’un campement de Roms hébergeant initialement 350 personnes en décembre dernier, puis plus que 185 ce mardi dont environ 30 enfants.

 

 

Plus précisément, l’arrêté municipal a été pris au motif d’un risque fondé sur la dangerosité et l’insalubrité des lieux ; le bidonville étant principalement composé de nombreuses ruelles bordées de baraques construites à partir de matériaux récupérés… La situation sanitaire des occupants présentait un « risque grave et imminent pour la santé », en particulier pour les « nourrissons et enfants de bas âges ». Par ailleurs plusieurs « altercations » avaient eu lieu avec des élèves d’un collège voisin.

 

 

Sur les 185 résidants délogés cette semaine, une quinzaine a été prise en charge aux frais de l’Etat à l’hôtel… Les plus de 150 restants devront trouver un nouvel abri par leurs propres moyens, mais nul n’est dupe sur l’idée qu’ils iront très certainement se reporter vers un autre bidonville de la région parisienne. Quant aux 160 s’étant volatilisés entre le mois de décembre et mardi dernier, on présumé qu’ils sont eux aussi allé s’installer ailleurs, vers un autre bidonville.

 

 

Une fois de plus, plutôt que d’être résolu le problème a simplement été déplacé.

 

 

Là où je suis surpris, c’est dans le fait que je n’ai entendu personne parler de cette évacuation : radio, TV, etc… Pourtant j’ai en souvenir, souvenir qui date de quelques années maintenant, des scènes d’évacuations de camps Roms, où les délogés hurlaient à la mort parce qu’ils étaient portés par des Policiers et où de nombreux représentants associatifs s’indignaient de cette situation devant un nombre incalculable de caméras.

 

 

Je me souviens aussi de la classe politique de gauche, à l’indignation visiblement de circonstance, qui à l’époque dénonçait ces évacuations… Finalement elle se retrouve aujourd’hui à faire exactement ce qu’elle dénonçait lorsque les autres le faisaient, avec néanmoins cet avantage de pouvoir aujourd’hui le faire dans le silence le plus complet et dans l’indifférence la plus générale…

 

 

Nos politiques, de gauche et nos associations ont développé une aptitude à s’indigner qui me surprendra toujours… Puisqu’elle est à géométries variables !

Il y a quelques années encore, la gauche s’indignait du fait que les autorités locales puissent décider, pour des raisons sanitaires, de faire évacuer un camp de roms, juste avant de le raser, comme ça a pourtant été le cas mardi dernier à Stains. Les temps ont depuis changé. Ce qui hier sous la droite était de l’ordre de l’intolérable est aujourd’hui devenu sous la gauche parfaitement acceptable.

 

 

Un deux poids deux mesures qui ne manque pas de creuser encore un peu plus le lit du FN…

 

 

J’en appelle donc, pas le biais de ce post, à toute la bienveillance de tous ces bien-pensants, pourfendeurs d’idéaux qu’ils sont visiblement incapables de s’imposer à eux-mêmes, à avoir le courage d’afficher et d’assumer clairement leur position sur le sujet, sous peine d’être définitivement discrédités.

 

 

On ne peut pas un jour jouer la pleurnicharde offusquée et le lendemain endosser le rôle de celui que l’on faisait passer pour un bourreau !

 

 

Un minimum de cohérence… S’il vous plaît…

Source image: http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20130925.OBS8312/9-questions-sur-la-situation-des-roms-en-france.html

Source image: http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20130925.OBS8312/9-questions-sur-la-situation-des-roms-en-france.html

Tag(s) : #Casseroles du PS et de la gauche

Partager cet article

Repost 0