Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A peine l’émotion liée aux attaques terroristes du mois de janvier dernier est-retombée, que déjà la cote de popularité de l’exécutif se remet à nouveau à dégringoler de plus belle.

Nul n’était réellement dupe de cette situation. D’ailleurs je crois me souvenir l’avoir abordé dans l’un de mes billets sur ce blog le mois dernier.

 

 

Alors que le gardien de parking de Tulle s’autoproclamait depuis le 11 janvier dernier « Grand Défenseur du Monde Libre », il semblerait que l’effet d’aubaine généré par sa récupération malsaine, cynique et morbide des attaques terroristes à laquelle il s’adonnait depuis ce début d’année, soit déjà en train de retomber !

 

 

Le pire, c’est que la tendance s’est inversée avant même que le Gouvernement n’use du 49-3, écartant d’office toute idée d’un débat démocratique au sein même de la majorité !

 

 

En détail, c’est chez les femmes, priorité de campagne du candidat Hollande, que la perte de confiance est la plus forte avec -7% sur un mois. Concernant les tranches d’âge, c’est chez les 65 ans et plus que sa cote de popularité s’effondre, perdant près de 11 points !

Niveau professionnel ça n’est pas mieux : le côte de popularité de François Hollande chute de 7 points du côté des salariés du secteur du public et de 13 points du côté des employés !

Et pour finir, c’est auprès des sympathisants FDG, PS, MODEM, UDI et UMP que sa cote de popularité d’effrite, là où elle progresse du côté des proches du FN et des écologistes.

Cote de popularité de l’exécutif : la vague de récupération cynique et morbide déjà arrivée à bout de souffle !

Du côté du Premier Ministre le bilan n’est guère plus reluisant.

En effet, Manuel Valls perd 9 points chez les femmes, là où il en perd 9 autres chez les 50 à 64 ans et 13 chez les 65 ans et plus. Niveau catégories professionnelles, le Premier Ministre est dans le rouge partout, mais plus particulièrement du côté des professions libérales et cadres supérieurs, où il perd pas moins de 14 points rien que sur un mois ! C’est évidemment aussi du côté des salariés du secteur public où sa cote s’effrite le plus, avec -7%.

Lourd revers du côté des sympathisants politiques où la cote de popularité du Premier Ministre s’effondre, toutes sensibilités politiques confondues…

 

 

C’est plutôt mal parti pour l’exécutif qui pensait pouvoir capitaliser sur le sursaut exceptionnel de sa côte de popularité au lendemain des attentats ; sursaut étant théoriquement prévu pour être prolongé par la Conférence Présidentielle d’il y a quelques jours…

 

 

Quel que soit le modèle le plus immonde utilisé par la gauche pour chercher à redorer son capital sympathie auprès des français, ils finissent tôt ou tard par ne plus être dupes de la supercherie.

 

 

Dernière trouvaille en date pour relancer le sentiment de cohésion nationale alors que l’effet Charlie s’estompe, engager la France dans une nouvelle phase de cette énième guerre en Irak…

Cote de popularité de l’exécutif : la vague de récupération cynique et morbide déjà arrivée à bout de souffle !
Tag(s) : #Les Hollanderies

Partager cet article

Repost 0