Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pendant que les médias s’époumonent à fanfaronner du cas de quelques opportunistes de droite passés au Front National, espérant peut-être y trouver une lumière qu’ils n’avaient pas réussi à obtenir à droite, ils oublient de parler d’un fait qui est probablement bien plus répandu que ce que l’on voudrait bien nous faire croire.

 

 

Céline Bouziani, redevenu Céline Maillard après avoir repris son nom de jeune fille, est une prof de musique âgée de 50 ans, qui a cette petite particularité d’être la suppléante du Conseiller Général PS Francis Lec, lui-même candidat à sa propre succession dans le canton d’Amiens 2.

 

 

Auparavant au PS, qu’elle a quitté en 2009, pour rejoindre l’ex-Député de la Somme communiste dissident Maxime Gremetz aux cantonales de 2011… Pour finir aujourd’hui candidate sur la liste FN du canton d’Amiens 3, avec Paul Dupont, aux élections départementales des 22 et 29 mars prochains.

 

 

Elle motive son choix pour deux raisons :

« Le Front national est aujourd’hui le seul parti à s’adresser au peuple, aux petites gens. […]Au FN, j’ai le sentiment de ne pas être instrumentalisée. Par exemple, j’ai des origines maghrébines, on ne m’a pas demandé de mettre en avant mon nom arabe pour être une caution en quelque sorte, alors qu’au PS, si. »

 

 

Voilà qui en dit long sur la bassesse des petits calculs clientélistes auxquels se livrent ceux qui prétendent incarner la morale politique… Entre ça et les votes achetés à coup de mosquées… La gauche perd en crédit. De basses manœuvres particulièrement nauséabondes et qui remettent en question l’esprit Républicain de ceux qui semblent s’adonner à une toute nouvelle forme de corruption, au détriment des idées.

 

 

Mais le cas de Céline Maillard nous révèle également autre chose…

Il existe une migration visiblement naturelle qui va de l’extrême gauche à l’extrême droite et qui démontre la porosité des frontières censées pourtant exister naturellement entre l’extrême gauche et l’extrême droite… Même si on a pour coutume de dire que les extrêmes finissent toujours par se rejoindre !

 

 

Alors pendant qu’on fanfaronne sur le fait qu’un électeur de droite sur deux serait prêt à voter FN ou que les électeurs de droite ont reporté leur vote de 2nd tour sur un candidat du FN, on ne parle pas de la porosité des élus et de l’électorat de gauche qui, désabusé, se tourne lui aussi vers l’extrême droite… C’est le genre d’info qui ne se dit pas dans des univers où être de gauche est une règle…

Source image: http://www.blusset.fr/2014/03/voter-fn-aux-municipales-d-agen.html

Source image: http://www.blusset.fr/2014/03/voter-fn-aux-municipales-d-agen.html

Tag(s) : #Casseroles du PS et de la gauche

Partager cet article

Repost 0