Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ca sent le désespoir profond ! Le Parti Socialiste, dans un élan de lucidité que je ne lui connaissais pas, viendrait-il enfin de prendre conscience que sa mort politique ne relève plus désormais de la seule fable ? En tous cas, au regard des propos des têtes pensantes et autres relais de la Divine parole présidentielle depuis 24 à 48 heures, tout porte à croire que c’est l’idée qui circule des couloirs de Solférino et de l’Elysée. Me trompe-je ?

 

 

Encore une fois les communicants doivent être sur la brèche ; ces gens formidables qui ont réussi à formater François Hollande pour nous renvoyer l’image d’un Président, pendant et après les attentats terroristes qui ont secoué notre pays. Il fallait néanmoins se douter que l’éclaircie ne lui serait que de courte durée ; comme je l’annonçais d’ailleurs ici-même.

 

 

Pour tout vous dire, j’ai rarement vu, pour ne pas dire jamais, une majorité être dans ce qui s’apparente à un état profond de panique, alors que l’un des scrutins relativement important, qui ne se déroule même pas en France et qui ne concerne aucun de ses élus, n’est pas encore clôt.

 

 

Pourtant ils étaient nombreux dimanche, hier et sans doute encore dans les jours prochains à courir les studios de radios et les plateaux de TV pour fanfaronner à qui veut l’entendre, tel un Jean-Marie le Guen « que les idées de Tsipras sont celles de François Hollande », ou encore tel un Jean-Christophe Cambadélis qui ose affirmer sur Syriza que « La victoire d’un parti de gauche est toujours une bonne nouvelle pour le Parti socialiste », alors que les socialistes grecs du PASOK se sont littéralement fait laminer, réalisant dimanche un score nettement inférieur à celui de l’extrême droite néonazi…

 

 

Est-ce parce que le Président de la République, le Président du Groupe PS à l’Assemblée Nationale ainsi que le Premier Secrétaire du PS ont compris eux aussi que le PS français pouvaient mourir dès les prochaines élections qu’ils jouent à fond la carte de la récupération du scrutin grec ? Pourtant nul n’est dupe de leurs pirouettes ; tellement flagrant qu’on en est à la limite du grand écart !

 

 

Puis pendant que la majorité cherche à récupérer à son compte les bénéfices de la victoire de Syriza, on oublie de regarder d’un peu plus près que pour détenir la majorité absolue, le parti de Tsipras s’est allié avec la droite nationaliste… Curieusement les extrêmes se rejoignent… Et malgré ça la gauche française s’extasie de voir l’extrême gauche triompher en Grèce…

 

 

Curieusement de son côté l’extrême droite française se félicite aussi de cette victoire de Syriza…

 

 

Il aura donc fallu attendre la victoire d’un parti d’extrême gauche, qui compose sa majorité avec la droite nationaliste, dans un pays au bord du naufrage, pour que s’affichent enfin au grand jour les points de convergences entre la gauche et l’extrême droite ! Visiblement pas gênées !

Source image: http://www.ouest-france.fr/elections-en-grece-la-page-de-lausterite-est-tournee-selon-tsipras-3141925

Source image: http://www.ouest-france.fr/elections-en-grece-la-page-de-lausterite-est-tournee-selon-tsipras-3141925

Tag(s) : #Ce que j'en pense...

Partager cet article

Repost 0