Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Décidément…

Plus le temps passe et plus j’ai l’impression qu’il ne restera comme image dans la tête des français de ce quinquennat, qu’une succession d’affaires sordides et de polémiques abominables.

 

 

Après Cahuzac, Thévenoud, Morelle, Arif, Carlotti, Benguigui, Lamdaoui et j’en oublie certainement, c’est au tour de l’ex-Ministre déléguée à la Famille sous le Gouvernement de Jean-Marc Ayrault, Dominique Bertinotti, d’être épinglée par un rapport de la Chambre Régionale des Comptes concernant la gestion d’un local municipal. Plus précisément l’Espace des Blancs-Manteaux dans le 4ème arrondissement parisien.

 

 

Quel rapport me direz-vous entre l’ex-Ministre déléguée et Paris ?

Dominique Bertinotti a été le Maire de cet arrondissement parisien de 2001 à 2012 avant de quitter sa fonction pour entrer au Gouvernement de Jean-Marc Ayrault. Elle ne sera pas reconduite à la chute de celui-ci. Quelques mois plus tard, d’après un compte rendu des travaux en Conseil des Ministre publié le 2 juillet 2014, elle sera nommée « conseillère d'Etat en service ordinaire, au tour extérieur ». Ne me demandez pas ce que c’est ; j’en sais rien.

 

 

Un article très discret du Parisien relate l’affaire la concernant mais sans faire dans le détail.

 

 

Tout juste apprenons-nous que le procureur financier de la Chambre Régionale des Comptes défère l'ancienne Ministre Déléguée devant la cour. La Justice devra déterminer si Dominique Bertinotti « s'est irrégulièrement ingérée dans le recouvrement des recettes de la Ville ».

 

 

A ce stade de l’affaire, il est clairement prématuré d’accuser l’ex-Ministre de quoi que ce soit. Etant attaché à la présomption d’innocence, je me garderai bien de la jugé coupable des faits qui lui sont reprochés. Je ne suis pas de gauche… Pour autant, cela ne me dispense pas pour autant de vous parler du dossier.

 

 

Pourtant l’ex-Maitre du 4ème arrondissement a demandé à la ville de Paris de pouvoir bénéficier de la « protection des élus locaux », telle que la prévoit le Code général des collectivités territoriales.

 

 

Je déplore, par l’intermédiaire de ce billet, le fait que cette gauche moralisatrice et donneuse de leçons qui s’était pourtant présentée devant les français en 2012 comme l’incarnation évidente de la moralité et de la probité politique, est aujourd’hui fréquemment épinglée, mise en cause, jugée et parfois même condamnée pour des faits au mieux sordides et au pire pour des actes honteux puisque contraires aux leçons qu’elle s’était permise de dispenser ces dernières années.

 

 

Une fois de plus, il n’est nul besoin d’aller chercher trop loin pour trouver qui est responsable de la montée de l’extrême droite…

Source image: http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/11/22/jean-marc-ayrault-salue-la-dignite-et-le-courage-de-dominique-bertinotti_3519053_3224.html

Source image: http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/11/22/jean-marc-ayrault-salue-la-dignite-et-le-courage-de-dominique-bertinotti_3519053_3224.html

Tag(s) : #Casseroles du PS et de la gauche

Partager cet article

Repost 0