Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’histoire ne dit pas si au moment de révéler ses ambitions pour l’horizon 2017, Jean-Christophe Cambadélis était sous influence d’une quelconque substance… Ou pas ! Dans les deux cas, quelle que soit la réponse, ça fait franchement peur !

 

 

L’actuel premier Secrétaire du PS vise en effet l’ambitieux chiffre de 500 000 adhérents d’ici à 2017.

 

 

Un article du quotidien Le parisien rendait récemment public la violente hémorragie de militants dont était victime le PS depuis plusieurs mois. Sur 150 000 encartés que compte actuellement le parti majoritaire, seuls 60 000, c’est-à-dire 40% du nombre total d’adhérents, sont à jour de cotisation. Ce qui d’emblée pose de gros problèmes financiers au Parti Socialiste, sur le moyen terme, qui envisagerait d’ailleurs de mettre en place d’un plan de départs volontaires.

 

 

Décision étonnante sachant que le PS a toujours milité pour la dépense inconsidérée sans jamais sembler s’être posé la question de savoir d’où pouvait provenir l’argent ni s’il fallait un jour envisager de le rembourser ! Ce plan de départs volontaires sonne comme une véritable douche froide pour le parti majoritaire qu’il y a 2 ans à peine, suite à ses résultats électoraux, se gavait allègrement de l’argent des français….

 

 

Depuis la crise est passée par là.

Enfin la crise…

Les défaites aux élections, puisque le PS se rémunère grâce à un certain pourcentage prélevé sur les indemnités que perçoit tout élu socialiste. Mais ce que l’on dit moins, c’est que les résultats liés à la politique pratiquée par le Président de la République, et donc soutenu par le parti majoritaire, est également responsable de la désaffection des militants du PS qui préfèrent tourner le dos au parti, ou plus simplement passer à autre chose, générant ainsi un effondrement des recettes.

Accessoirement François Hollande a également eu la bonne idée de diminuer de 10% la dotation de l’Etat aux partis politiques.

 

 

Du coup, dans la perspective des naufrages électoraux à venir, le PS anticipe et compte réduire ses dépenses. C’est vous dire si les perspectives du parti majoritaire sont noires, puisqu’il ne prévoirait pas de reprise solide de ses rentrées financières avant l’horizon 2020… C’est-à-dire d’ici 6 ans !

 

 

A l’aube d’une année électorale à priori chargée, et sauf erreur de ma part, le PS a besoin de remobiliser ses électeurs. Pour remobiliser ses électeurs il a besoin de militants. Là il n’y a plus personne… Ou presque…

Mais de là à viser une multiplication par plus de 8,33 du nombre d’adhérents à jour de cotisation d’ici à 2017, faut pas pousser non plus…

 

Ils sont si désespérés que ça au PS qu’ils commencent à croire aux miracles ?

Source image: http://www.francetvinfo.fr/politique/les-cinq-chantiers-de-cambadelis-a-la-tete-du-ps_577313.html

Source image: http://www.francetvinfo.fr/politique/les-cinq-chantiers-de-cambadelis-a-la-tete-du-ps_577313.html

Tag(s) : #Ce que j'en pense...

Partager cet article

Repost 0