Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Plus belle la vie en socialie.

 

Curieux ce manque de réactivité des médias et cette non réappropriation de cette énième hausse du chômage alors qu’il y a quelques années encore le moindre frémissement, vers le haut, de la courbe aurait déclenché une avalanche de critiques, de réactions et d’émissions indignées dans lesquelles se seraient succédés de nombreux experts auto-proclamés, regorgeant chacun de solutions miracles, financées à coup d’argent public, pour relancer la croissance à grands frais.

 

 

Là, non.

Rien.

Pas un bruit.

C’est à peine si la presse ose rappeler une fois de plus que les chiffres du chômage pour le mois d’octobre sont catastrophiques et viennent de pulvériser un nouveau record historique. Non. Rien. Le chômage a encore augmenté. Puis voilà. Disparu le catastrophisme de circonstance qui prévalait sous la droite.

 

 

Il ne faut pas accabler le camarade Hollande…

Perdu dans ses histoires de fesses qui n’en terminent plus, entre Julie, Ségolène et Valérie, ça devient le désordre dans son harem… Du coup il n’a plus de temps à consacrer au reste… Et au final ce sont les français qui trinquent. On ne peut dignement pas être au four et au moulin en même temps et, je pense ne rien apprendre à personne là-dessus, quand les choses ne se passent pas pour le mieux dans la sphère privée, il est difficile d’être à 100% dans ce que l’on fait au quotidien…

 

Le problème c’est que cette situation n’en termine, au détriment des français qui, faute de mieux, semblent progressivement s’être résignés à devoir composer définitivement avec le chômage de masse et les lendemains incertains.

 

 

Petite récap’ très brève sur les chiffres, qui à mon sens ne nécessitera aucun apport.

Au mois d’octobre 2014, le chômage progressait de :

* +0,48% du nombre de chômeurs sur un mois,

* +18,85% du nombre de chômeurs de l’élection de François Hollande,

* +9,4% du nombre de chômeurs depuis un an ou plus par rapport à octobre 2013,

* +1% sur un mois pour les moins de 25 ans, priorités de campagne de Hollande,

* + 4,8% sur un mois pour les femmes, priorités de campagne de Hollande,

* + 12,18% du nombre de radiations des listes de Pôle Emploi sur un mois,

* + 10,91% du nombre de demandeurs d’emploi de + de 50 ans sur un an.

 

Et l’énumération pourrait encore être longue.

 

Autrement dit, même les chiffres des priorités de campagne de François Hollande ne sont pas bons ; c’est dire le degré d’impuissance, ou d’inefficacité de sa politique. Les emplois d’avenir ne fonctionnent visiblement pas, tout comme les contrats de génération.

 

 

La France s’enlise dans un chômage de masse et de longue durée. Les français se résignent, pendant que les médias ne jouent plus leur rôle.

 

 

Les chiffres du chômage pour le mois d’octobre 2014 sont catastrophiques, mais personne ne s’en émeut ou ne s’en indigne. On les présente de manière très banale, dans l’indifférence la plus générale… Il ne faut pas blâmer le soldat Hollande ; ça n’est pas de sa faute s’il est nul… Décidément… Ce concept de gauche qui veut promouvoir la médiocrité s’opère même dans les plus hautes sphères de l’Etat.

Source image: http://bourse.lesechos.fr/infos-conseils-boursiers/actus-des-marches/infos-marches/reactions-aux-chiffres-du-chomage-pour-novembre-en-france-939476.php

Source image: http://bourse.lesechos.fr/infos-conseils-boursiers/actus-des-marches/infos-marches/reactions-aux-chiffres-du-chomage-pour-novembre-en-france-939476.php

Tag(s) : #Casseroles du PS et de la gauche

Partager cet article

Repost 0