Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jour de vérité !

Après le remaniement Ministériel laborieux et en fanfare de la fin août, vient aujourd’hui le temps de vérité pour le Gouvernement Valls 2. Le Premier Ministre a en effet décidé d’en appeler au vote de confiance des Parlementaires.

 

 

Aux dernières nouvelles, et d’après le site internet de l’Assemblée Nationale, la France compte 577 Députés, répartis comme suit :

- 15 membres « Gauche démocrate et républicaine »,

- 274 membres « Socialiste, républicain et citoyen »,

- 15 apparentés « Socialiste, républicain et citoyen »,

- 17 « Ecologistes »,

- 1 apparenté « Ecologiste »,

- 17 membres « Radical, républicain, démocrate et progressiste »,

- 30 membres du groupe « UDI »,

- 191 membres du groupe « UMP »,

- 8 membres apparentés du groupe « UMP »,

- 9 non-inscrits, donc 2 FN.

 

La majorité est à 289 Députés.

 

D’après la logique des choses et les positions de chaque groupe politique à l’égard de la majorité, il y a fort à parier que le Premier Ministre ne pourra pas compter sur le groupe G.D.R, ni sur les écologistes et encore moins sur les groupes UDI, UMP et non-inscrits, soit environ 271 Députés.

 

J’ignore pour l’heure ce qu’il en sera du groupe R.R.D.P.

 

Sur les 289 députés PS, les frondeurs pourraient être environ 30 à ne pas voter la confiance au Gouvernement Valls 2, amenant ainsi le nombre de voies pour le Premier Ministre dans ses propres rangs à 259. Très largement en-dessous du minimum souhaité.

 

A l’heure où je rédige ces quelques lignes, les votes se répartissent comme suit :

- contre : 271 + 30 Députés,

- pour : 259 députés,

- sans information sur le sujet : 17 Députés.

 

 

Ca s’annonce mal.

Le Premier Ministre va-t-il pour autant s’annoncer vaincu avant l’heure ?

Non. Pourquoi ?

Parce que parmi les frondeurs, il y en a beaucoup qui ne prendront pas le risque de voter contre la confiance au Gouvernement, étant menacés d’expulsions. Ceci dit la menace serait à prendre au sérieux s’ils n’étaient qu’un ou deux à s’opposer au Président de la République et au Premier Ministre ; or ils n’ont jamais été en-dessous de 40 affirmés…

 

 

Il y a aussi ceux qui s’opposent pour le principe, histoire de dire qu’ils s’opposent, mais qui sauront rentrer dans le rang le moment venu… Ils pourraient d’ailleurs être beaucoup plus nombreux qu’on pourrait le croire.

 

 

Verdict d’ici quelques heures !

Logiquement si Manuel Valls n'obtient pas le vote de confiance des Parlementaires il soumettra sa démission ainsi que celle des membres de son Gouvernement au Président de la République, qui décidera ou non de l'accepter !

Source image: http://www.assemblee-nationale.fr/14/tribun/xml/effectifs_groupes.asp

Source image: http://www.assemblee-nationale.fr/14/tribun/xml/effectifs_groupes.asp

Tag(s) : #Les Ministreries

Partager cet article

Repost 0