Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après la présidence « Voici » qui a suivi l’affaire du tweetgate, puis la « République des Copains d’Abord » avec la nomination de nombreux proches et connaissances du Chef de l’Etat à différents postes stratégiques, voilà que nous assistons depuis quelques temps à l’éclosion du tout nouveau concept tendance de la Hollandie : la Présidence Closer.

 

 

En réalité la vie politique française actuellement c’est quoi ?...

A droite c’est le retour de Sarko, à l’extrême droite c’est le triomphe de Marine Le Pen dans les sondages, à l’extrême gauche c’est l’abandon de Mélenchon, au centre on ne sait pas trop et à gauche, c’est la guerre fratricide entre le PS et ses alliés opportunos-électoralistes d’EELV.

Du côté du parti majoritaire ça n’est pas terrible non plus !

 

 

Il n’y a plus de place dans l’actualité pour parler des véritables problèmes des français. Personne pour parler de ces retraités qui ont travaillé toute leur vie et qui ne verront pas leurs pensions revalorisées.

Personne pour parler de ces 18% de chômeurs supplémentaires depuis l’élection de François Hollande.

Personne pour commenter la possible mise sous tutelle de la France et la probable dégradation de la note française par l’agence de notation Moodys qui pourrait intervenir jeudi prochain.

 

 

Non…

Aucun de ces sujets ne retient l’attention parce que le spectacle affligeant d’une autre actualité occupe tout l’espace.

 

 

Il n’y en a que pour le livre de Duflot qui a secoué la majorité, puis le couac de Montebourg qui lui a valu son limogeage, suivi par le livre de Valérie Trierweiler qui n’a certainement pas fini de faire des vagues si le Chef de l’Etat répond par média interposé… Il y a aussi le cas de ce Député ex-PS qui a payé les 183 € de son kyné avec 2 ans de retard, qui ne paie pas ses loyers, qui ne paie pas ses PV et qui a oublié de déclarer qu’il était entrepreneur indépendant et tout ça en évoquant une « phobie administrative »…

 

 

La vie politique de maintenant c’est ça.

Le Président de la République ne parvient plus à restaurer son autorité. Il n’est que le spectateur de son propre naufrage. Pire. En répondant à son ex, il creuse encore plus.

 

 

En fait, je ne pense pas me tromper en disant que jamais avant aujourd’hui, la fonction de politique ou même celle de Président de la République n’avait à ce point été salie. Il aura fallu attendre l’arrivée aux affaires des grands donneurs de leçons pour dénaturer l’une des rares fonction pour laquelle les français avaient encore de l’estime. Aujourd’hui par principe ils la respectent, mais n’y croient plus.

 

Entre temps la présidence « Closer » est passé par là.

Le chaud lapin de la rue du cirque qui à ses heures perdues déambule dans Paris en adoptant le style Daft Punk… Les Unes et les articles chocs qui ne cessent de se succéder ; sur lui et depuis très récemment sur tous ceux qui l’entourent ou l’ont entouré…

 

 

En réalité ceux qui dénonçaient hier la peopolisation de la vie politique à des fins personnels, sont aujourd’hui les premiers à en subir l’effet pervers, sans qu’ils ne l’aient cherché pour autant.

Moi Président de la République et ma présidence « Closer »
Tag(s) : #Les Hollanderies

Partager cet article

Repost 0