Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J’avais prévenu au moment de la sortie du best-seller de Valérie Trierweiler « Merci pour ce moment » que je me refuserai à débourser le moindre centime pour me le procurer. J’ai tenu parole et ai profité d’un fichier PDF qui circulait sur le net pour me le lire gratos.

 

 

Je dois dire que je suis assez surpris par la présentation média qui a été faite de ce livre.

Certes, la presse s’est arrêtée sur les passages les plus croustillants, dont notamment l’histoire des « sans dents », mais sans évoquer le reste. Dans l’opinion c’était d’ailleurs très mal vu que de dire que ce bouquin n’était qu’une merde. Et croyez-moi, c’en est une. Une très grosse même.

 

 

Bon nombre de passages sont à mon sens trop romancés pour être vrais. Au mieux les angles ont été arrangés, voir scénarisés, pour que le bouquin plaise à la ménagère de base.

 

 

Je pense que Valérie Trierweiler sait parfaitement comment le système médiatique fonctionne et donc que les passages ayant « fuité » dans la presse suffiraient à assurer la promo de son livre. Je pense qu’elle sait également comment tourner son texte pour convaincre son lectorat sans ne laisser plus aucune place au doute.

Elle sait très certainement aussi que pour ne pas passer pour une cinglée, il lui fallait des passages plus doux, plus humains. Des généralités et banalités dans lesquelles chacun de nous pouvait se reconnaître.

 

 

Il est très facile, avec un peu d’expérience, de savoir comment formuler son propos quand l’intention est de retourner, sans qu’il ne s’en rende compte, le cerveau de son lectorat. Ils sont très doués à gauche d’ailleurs pour ça. Les ramassis de conneries qui peuvent traîner sur certains blogs l’attesteront aisément.

 

 

Au fil de l’histoire, j’ai eu le sentiment de lire le récit d’une femme complexée, jalouse maladive et qui cède très facilement à l’hystérie. Je n’ai pas eu un seul instant le sentiment de lire le récit d’une femme amoureuse et blessée. Non. Pas un instant. On nous l’a certes vendu de cette manière mais je pense qu’au fond elle ne cherche qu’à en découdre et tout détruire autour d’elle ne semble pas la gêner plus que ça. Ce qui compte c’est de faire mal.

D’ailleurs lorsque François Hollande a réagi sur les « sans dents », son ex s’est empressé de rebondir énergiquement. Elle ne lâche rien et s’il cherche la guerre, il l’aura en face de lui.

 

 

Le mieux que puisse faire le Président de la République, c’est de l’ignorer. Je ne suis pas un hollandiste et encore moins un socialiste, mais un tel déballage porterait durement atteinte à l’image de notre pays, déjà bien mal en point et considérablement dégradée par la gauche.

Ne jetons plus d’huile sur le feu. Stop.

 

 

Je n’ai pas achevé la lecture de ce torchon.

Il est très rare que je ne termine pas un livre mais le récit de celui-ci est tellement décousu, sans fil conducteur, qu’à mon sens il en dit long sur ce qu’il se passe dans la tête de celle qui l’a écrit.

Source: http://www.yzgeneration.com/affaire-des-sans-dents-mais-quen-pense-loncle-de-valerie/

Source: http://www.yzgeneration.com/affaire-des-sans-dents-mais-quen-pense-loncle-de-valerie/

Tag(s) : #Ce que j'en pense...

Partager cet article

Repost 0