Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il est loin désormais ce fameux temps où l’actuelle majorité arborait fièrement sa toute nouvelle trouvaille, ou plutôt sa énième idée qu’elle avait elle aussi recyclée…

 

 

Le candidat du PS depuis élu par accident Président de la République avait fait campagne sur le "blocage des prix du carburant pendant 3 mois". En janvier 2012, il allait même jusqu’à dire :

« Est-il acceptable qu'à travers la TVA l'Etat gagne des recettes sur des consommateurs qui n'ont pas d'autre moyen que d'utiliser leur voiture pour aller à leur travail ? »

 

Dans les médias, son fidèle lieutenant, qui deviendra ensuite son Ministre du chômage, reacasé depuis à Bercy, Michel Sapin, renchérissait fièrement :

« Aujourd’hui les Français voient leur pouvoir d’achat ponctionné par cette augmentation de l’essence. [...] Pour faire face à cela, François Hollande a annoncé qu’il commencerait par bloquer le prix de l’essence mais aussi qu'il mettrait en place une TIPP flottante : c'est-à-dire que l'Etat baissera sa taxation de l'essence lorsque son prix augmente afin que le prix à la pompe reste stable et accessible pour tous. »

 

 

De mémoire, jamais ce blocage des prix du carburant n’a été effectif.

Pire… La majorité actuelle envisagerait d’augmenter le prix du litre du diesel de 4 centimes d’euro.

 

 

Aujourd’hui, soit deux ans à peine après ces promesses dont on ne doute pas un seul instant, ou presque, qu’elles ont été annoncées fièrement la main sur le cœur, les yeux pleins de larmes et des sanglots dans la voix, le son de cloche est différent.

 

 

Malgré la succession de lours et récurrents dérapages budgétaires, la majorité socialiste semble avoir beaucoup de mal à se défaire de ses vieux démons. Constamment obnubilée par l’argent des autres et bien incapable de mener une politique responsable digne de ce nom, voilà que "Moi Président" se retrouve aujourd’hui à renforcer les thèses qu’elle dénonçait et dénigrait deux ans plus tôt…

 

Avoir assommé d’impôts et de taxes les français n’aura pas suffi. Moi Président en veut encore plus et tant pis s’il est obligé de faire l’exact inverse de ce qu’il annonçait fièrement, ou plutôt bêtement, du temps où il était candidat à la présidence de la République !

 

 

Ah la gauche…

Pleine de promesses… Championne des désillusions… Et un don inné au renoncement…

Après le non-blocage des prix du carburant, une hausse des prix du diesel ?
Tag(s) : #Les Hollanderies

Partager cet article

Repost 0