Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J’en conviens qu’il ne doit pas être facile de devoir composer au quotidien avec le fait que vous ne soyez plus dans la lumière, surtout après y avoir passé pas loin de deux ans.

 

C’est pourtant la triste expérience que vit en ce moment Pierre Moscovici, ex-Ministre de Bercy du temps de Jean-Marc Ayrault.

 

 

Visiblement pas avare de compliments à son égard, il va jusqu’à dire de lui « L'air de rien, j'ai été l'homme fort du gouvernement précédent. » et de rajouter que pour lui son statut d’homme fort est « une vérité objective ».

 

 

Vérité tellement objective et tellement évidente, que personne n’a jugé bon de faire appel à lui lorsque Manuel Valls a remplacé Jean-Marc Ayrault.

 

 

C’est sans vous rappeler bien évidemment la progression de 15% du chômage en même pas 2 ans de présence à Bercy, ou encore la perte historique et inédite depuis 30 ans du pouvoir d’achat des français dont la responsabilité en incombe directement aux hausses d’impôts qu’il nous a imposées.

 

 

Je comprends que ça ne doit pas être facile de devoir composer avec le fait que sa propre candidature à un poste de Commissaire Européen patauge. Ca ne doit pas être facile non plus de devoir composer avec le fait que les allemands aient eu des mots particulièrement au sujet du bilan de Pierre Moscovici.

 

Mais dans des cas comme celui-là il faut mettre son égo surdimensionné de côté et accepter l’évidence… Nulle sornette ne saurait nous tromper…

Pierre Moscovici en plein délire mégalomaniaque ?
Tag(s) : #Casseroles du PS et de la gauche

Partager cet article

Repost 0