Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après Arnaud Montebourg, c’est au tour de Benoît Hamon de rejoindre le Ministre de l’Economie dans sa toute nouvelle lubie. Tantôt c’est Merkel qui en prend pour son grade, tantôt c’est la politique économique du Gouvernement auquel il appartient qui prend.

 

 

L’interview de Montebourg au quotidien Le Monde a ouvert la brèche.

La fête de la rose aura laissé la déferlante dévaster le peu de cohésion gouvernementale qu’il pouvait encore sembler subsister entre des gens qui de toutes évidences sont bien trop différents pour pouvoir s’entendre...

 

 

Depuis les ont rejoints, du bout des lèvres certes, mais rejoints quand même, Aurélie Filippetti, Ministre de la Culture ainsi que Christiane Taubira, Ministre de la Justice.

 

 

Cette fronde soudaine de quelques Ministres me surprend…

Pour moi, et comme le disait d’ailleurs le grand ami de Lionel Jospin, Jean-Pierre Chevènement, « Un ministre, ça ferme sa gueule ; si ça veut l'ouvrir, ça démissionne ». Delphine Batho pourrait d’ailleurs vous en parler…

 

 

Là le Premier Ministre ne réagit pas. Tout juste un pseudo propos émanant de l’un de ses pseudos proches fuite auprès par l’AFP et évoque sans le dire la possibilité de sanctions pour les Ministres frondeurs. Bref… Le propos type de circonstance. Venant de lui il n’y avait rien de plus à attendre.

 

 

Personnellement je pense que si les propos de Montebourg reflètent le fond réel de sa pensée, il n’a alors plus aucune raison de rester dans ce Gouvernement. Si je ne partage pas les orientations prisent par mon patron, je démissionne... Et les apparatchiks ne sont pas exempts de cette logique implacable !

 

 

Mais plus sérieusement… Combien de temps va encore durer cette mascarade ?

Combien de temps aurons-nous encore au Gouvernement des incapables qui un jour critiquent une politique et le lendemain en assurent le S.A.V partout sur les ondes dans les matinales en prenant à témoin des millions de français ?

 

 

Dernier détail… Et pas des moindres…

La logique voudrait qu’un Ministre de l’économie en désaccord avec la politique économique du Gouvernement auquel il appartient quitte ses fonctions. La logique. Sauf que cette logique n’est visiblement pas valable en France. Plus particulièrement pour les socialistes.

Source image: Direct Matin

Source image: Direct Matin

Tag(s) : #Les Ministreries

Partager cet article

Repost 0