Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce qui représente à peu de choses près, une hausse d’environ 200 000 000 000 € rien qu’en 28 mois. Aujourd’hui, à l’heure où je rédige ce billet, soit une petite dizaine d’heures avant sa publication, chaque français porte sur son dos le poids d’une dette de 30 388 €, soit 2,5 fois le SMIC annuel net.

 

 

Un nouveau seuil symbolique, celui des 2 000 000 000 000 € serait franchi.

En fait depuis le changement de majorité la France pulvérise systématiquement tous ses mauvais records. Un chômage historiquement haut, une casse historique du pouvoir d’achat, une incapacité inédite à faire face à la réduction de ses déficits publics et j’en passe.

 

 

Pour tout vous dire, toujours concernant la dette et d’après les derniers chiffres officiels de l’INSEE valables au 31 mars dernier, la hausse de la dette sur un trimestre était de 45,5 milliards d’euros. Quand on sait que François Hollande veut en économiser 50 en quelques années, alors que c’est ce que l’Etat obèse dépense en 3 mois… On prend toute la pleine mesure du cataclysme vers lequel nous nous dirigeons désormais à très grande vitesse, notre taux d’endettement étant supérieur à 93,6%.... Quand on sait qu’un particulier ne peut pas dépasser les 33% d’endettement…

 

 

On sait désormais que la croissance patauge. Elle sera à tout casser de 0,5% d’ici la fin de l’année alors que le FMI prévoit une croissance mondiale de 3,4%.

On sait aussi que les recettes pataugent, comme évoqué dans mon billet d’hier, puisque l’impôt sur les revenus de 2013 rapportera 14% de moins que ce qui avait été escompté par le Gouvernement dans son PLF 2014 vote à l’automne 2013.

On sait également que l’emploi ne repart pas. Le nombre de chômeurs toutes catégories confondues a très largement dépassé le seuil historique des 5 millions.

 

 

Pour couronner le tout, la majorité PS-EELV serait sur le point d’imploser avec la parution prochaine d’un livre de Cécile Duflot, compromettant ainsi la majorité absolue de François Hollande à l’Assemblée Nationale. Rajoutez à cela les Sénatoriales de septembre prochain qui devraient faire basculer le Sénat à droite et un François Hollande de plus en plus isolé au sein même du parti qui l’a fait élire et vous obtenez une France au bord de l’implosion.

 

 

Que rajouter de plus ? Est-ce nécessaire d’ailleurs…

Source image: d'après données trimestrielles INSEE

Source image: d'après données trimestrielles INSEE

Tag(s) : #National et International

Partager cet article

Repost 0