Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aïe… Décidément !

Cette loi Duflot, autrement baptisée ALUR et depuis hier renommé du nom de la Ministre Pinel, n’aura eu de cesse de poser de très graves problèmes non seulement à la majorité, mais également à une part importante de l’économie française ainsi qu’aux français.

 

 

Initialement présentée comme une loi dite « à l’ancrage à gauche », la loi Duflot n’aura eu de cesse de poser de nombreux problèmes et de fréquemment créer la polémique. En 2 années passées comme Ministre du Logement, l’écologiste n’aura réussi à élaborer qu’un seul texte et celui-ci ne laissera un bon souvenir à absolument personne.

 

Pendant 2 ans, l’ado rebelle du Gouvernement a travaillé sur un texte qui en quelques jours à peine, aura réussi à faire perdre la confiance des investisseurs, pourtant véritables moteurs du marché de l’immobilier dans sa globalité. D’une promesse de campagne, la France a hérité d’un package ajoutant 650 grammes de papier à chaque promesse de vente, soit l’équivalent de 30 hectares de forêt par an.

 

 

Pas très écolo son texte à l’écolo…

 

 

Après plusieurs mois de grogne des professionnels du secteur, le Premier Ministre s’est enfin décidé à retoucher le texte pour tenter de relancer un secteur grippé et dont il ne faut pas être dupe sur le fait qu’elle mettra des années à se remettre en marche.

 

 

Manuel Valls a supprimé l’encadrement des loyers, excepté à Paris.

Sauf qu’à Paris la construction de logements neufs est rare, pour ne pas dire inexistante et les seuls immeubles qui sortent de terre profitent généralement aux offices H.L.M… Autant dire qu’avant même d’être appliqué, le dispositif a été tué dans l’œuf.

 

 

Il y a pourtant un détail qu’il ne faut pas oublier au sujet de ce texte.

On parle beaucoup du dispositif « Duflot », alors qu’en réalité il ne fait que porter le nom de la Ministre qui a transformé en loi, une promesse de campagne du candidat Hollande ; à savoir la n°22 de ses « 60 engagements pour la France ».

 

 

Autrement dit, en revenant sur l’encadrement des loyers et en rebaptisant le dispositif ALUR Pinel, Manuel Valls tacle l’écologiste mais sauve l’honneur de « Moi Président », dont tout le monde a déjà oublié la promesse. Sauf moi… Et internet !

 

 

La loi Duflot où comment une loi présentée comme étant « à l’ancrage à gauche » a réussi en un temps jamais vu jusqu’à lors, à détruire un pan important de notre économie…

Encadrement des loyers : Valls revient sur ce qui était une promesse de campagne du candidat Hollande
Tag(s) : #Les Hollanderies

Partager cet article

Repost 0