Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C’est avec stupeur que j’ai découvert hier la surprenante indifférence du Premier Ministre Manuel Valls concernant la croissance française qui ne décolle toujours pas du zéro absolu.

 

 

A priori cette croissance amorphe n’étonne pas le locataire actuel de Matignon. Je ne sais pas si d’autres avant lui, les Fillon, Raffarin, De Villepin ou même Jospin se seraient risqués à parole aussi maladroite, surtout pour commenter le bilan de l’inefficacité de la politique menée par sa propre majorité depuis un peu plus de 2 ans.

 

 

Constater les mauvais chiffres quand on est le locataire de Matignon est une chose, mais agir pour qu’ils puissent un jour reprendre quelques couleurs en serait une autre. Et c’est là qu’est le nœud du problème ; dans l’impuissance de nos dirigeants actuel à faire face à une situation à laquelle ils ne se sont absolument pas préparés alors qu’ils avaient au minimum 5 ans, pour ne pas dire 10, pour étudier et proposer les bonnes solutions… Sans compter qu’un grand nombre d’entre eux étaient, et sont encore d’ailleurs, placés à des postes stratégiques et ne pouvaient pas ignorer l’état financier réel de notre pays.

 

 

Je doute également que les quelques dizaines de minutes d’entrevues entre le Président de la République et son Premier Ministre dans les jardins de Brégançon, caméras braquées sur eux, suffiront à elles seules à solutionner le problème… Qu’un socialiste fasse le beau à la télé est une chose à laquelle les français se sont désormais habitués ; aujourd’hui ça ne suffit plus pour les convaincre.

 

 

Manuel Valls a par ailleurs profité de l’occasion pour demander à ce que soient prises des initiatives au niveau Européen en faveur de l’investissement. Sauf que personne ne l’a attendu… Les taux de la BCE sont actuellement à des niveaux historiquement bas. Les marchés sont également particulièrement cléments à l’égard de la France puisqu’ils lui prêtent de l’argent à des taux relativement faibles, ce qui a pour l’effet de ne pas (encore) l’enfoncer plus qu’elle n’y est déjà.

 

Le manque d’investissements et d’investisseurs en France n’est pas lié aux manques de capitaux, mais au manque de confiance des investisseurs en la capacité de cette majorité à prendre les bonnes mesures pour relancer la machine économique. A coûts équivalent il est plus profitable pour celui qui en a les moyens de faire des affaires ailleurs ; pourquoi devrait-il s’en priver ? Que feriez-vous à sa place ? La même chose très certainement !

 

 

Cette réalité le Premier Ministre ne l’a au mieux toujours pas saisie et au pire refuse de l’accepter.

Cet automatisme visant à vouloir systématiquement se défausser de toutes responsabilités démontre avant tout l’incapacité de l’exécutif à faire face à la situation. Et c’est très grave.

Soource image: news yahoo

Soource image: news yahoo

Tag(s) : #Ce que j'en pense...

Partager cet article

Repost 0