Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La vache…

Niveau amateurisme on vient encore une fois de franchir un nouveau cap ; à croire que c’est la marque de fabrique de tout vrai socialiste qui se respecte !

 

 

Le Conseil de Paris a voté mardi dernier l’instauration d’une taxe à payer par les propriétaires de locaux commerciaux vacants à hauteur de 20% de leur valeur locative la première année, de 30% la seconde, de 40% la troisième, applicable à compter du 1er janvier 2015.

 

 

En apparence on pourrait penser que cette taxe va inciter les propriétaires à faire de leurs locaux commerciaux des bureaux… Mais non ! Sauf que les choses ne sont pas aussi simplistes que ça…

 

 

Le coût de transformation d’un bâtiment de bureaux en un bâtiment de logements varie entre 2 000 et 2 500 € HT le m². Le coût de la construction d’un bâtiment de logement varie entre 1 600 et 1 800 € HT le m². Autrement dit, il reviendra moins cher à un propriétaire de raser son bâtiment et d’en reconstruire un nouveau dédié au logement…

 

 

La logique socialo-écolo-communiste, c’est ça… On sent qu’ils ont bossé le dossier !

 

 

Actuellement le m² de bureaux à Paris, dans les arrondissements plus spécifiquement visés par cette taxe, se loue aux environs de 600 € HT/an, soit environ 60€ TTC/m²/mois. Ratio variable en fonction des arrondissements et du type de bien, bien évidemment. Le marché du logement sur la capitale se négocie actuellement à 30€/m², soit 50% moins cher que du bureau !

 

 

La durée d’amortissement moyen mais maximale, qui avantage donc Mme Hidalgo, d’un immeuble de logement destiné à la location est de 10 ans. Autrement dit, en prenant la fourchette basse du coût d’une transformation, cela nous fait 2 000€ HT/m²/an, soit 20 € TTC/m²/mois. (25 € TTC/m²/mois pour la fourchette haute)

 

 

Pour qu’il devienne plus intéressant pour un propriétaire de bureaux, en se basant sur la fourchette basse (20€TTC/m²/mois), de transformer son bien en un bâtiment de logement, et en se basant sur la toute nouvelle taxe Hidalgo, pour qu’une transformation du bâtiment devienne économiquement contraignante, il aura fallu laisser les locaux inoccupés pendant 3 ans… Je m’explique :

- Année 1 : 20% de 60€TTC/mois = 12 €/m²/mois ;

- Année 2 : 30% de 60€TTC/mois = 18 €/m²/mois ;

- Année 3 : 40% de 60€TTC/mois = 24 €/m²/mois ;

Par contre si l’on se base sur la fourchette haute du prix de la transformation (25 €TTC/m²/mois), il n’y a plus lieu de s’inquiéter. Mieux vaut payer la taxe que de faire les travaux !

 

 

Quelle supercherie !

En réalité ces chiffres amènent à penser que cette taxe sert uniquement de faire valoir à la majorité en place ; faire histoire de dire qu’on a fait quelque chose, même si ça ne tient pas la route.

 

 

Toute l’absurdité d’une idéologie et des dogmes se résume à cette seule taxe Hidalgo.

 

 

Dernier détail…

La tendance à la conversion de bâtiments de bureaux en bâtiments de logements est amorcée sur Paris depuis plusieurs mois et ceci depuis bien avant l’élection d’Anne Hidalgo à la Mairie de Paris. Au mieux elle aura pris le train en marche pour essayer de s’approprier un succès qui de toute évidence ne sera certainement pas le sien…

Source image: JDD.fr

Source image: JDD.fr

Tag(s) : #Casseroles du PS et de la gauche

Partager cet article

Repost 0