Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Certaines villes de France deviennent depuis quelques jours le théâtre d’affrontements particulièrement violents entre casseurs et forces de l’ordre. Une importation du conflit israélo-palestinien sur le territoire français serait à l’origine de ces scènes d’émeutes.

 

 

Sur le principe, je ne suis pas opposé au droit à manifester. Je suis par contre opposé à l’idée d’étendre à l’échelle de toute la planète, les tensions qui règnent sur une partie du globe.

Manifester, oui, mais manifester lorsque la manifestation est interdite, non. Même si celle-ci est « officieusement » tolérée.

 

 

Des actes violents ont été commis samedi après-midi à Barbès et répétés dimanche à Sarcelles. Bien publics dégradés, incendies multiples, violences à l’égard des forces de l’ordre et j’en passe.

Pour autant je ne ferai pas l’amalgame entre manifestants et casseurs, même si l’émotion du moment pourrait nous, ou me, pousser à faire ce raccourci.

Sarcelles dimanche après-midi

Sarcelles dimanche après-midi

Ceux qui auront été pris en flagrant délit de faits de violences devront répondre de leurs actes. Je suis favorable à ce que ceux qui ont perpétré ces faits et qui sont de nationalité étrangère soient immédiatement expulsés vers leur pays d’origine. Pour les autres, les binationaux et les français, je souhaite que des peines lourdes, mais exemplaires, soient prononcées contre eux.

 

 

Je déplore le manque d’autorité du Gouvernement, en particulier du Ministre de l’Intérieur qui semble totalement dépassé par la situation. Comme je le lisais hier sur les réseaux sociaux, même un conflit entre Babar et les Bisounours lui semblerait trop compliqué à gérer.

C’était à prévoir.

 

 

Je déplore aussi le fait que le Premier Ministre ait préféré faire le beau sur le Tour de France samedi pendant que Paris s’embrasait… Il y a à mon sens des priorités à gérer, en particulier lorsque l’on a été Ministre de l’Intérieur pendant deux ans.

Violences à motivations antisémites : la République apaisée a du plomb dans l’aile

Je terminerai par le Président de la République dont je n’ai pas eu réellement d’échos. Sans doute est-il trop occupé à envoyer des SMS… Si seulement il pouvait déployer la même énergie à améliorer le quotidien des français qu’il en déploie pour textoter…

 

 

Bref…

« Moi Président » et ses joyeux petits camarades nous avaient promis que grâce à eux la République serait apaisée. En réalité c’est le schéma inverse qu’il se produit. Jamais la France n’avait été aussi proche de l’implosion. Ce qui différencie cette fois des précédentes, c’est la proportion de français exaspérés et proches du ras-le-bol.

 

 

A méditer.

Sarcelles dimanche après-midi

Sarcelles dimanche après-midi

Une capture d'écran qui vaut mieux que de longues phrases...

La palme de l'irresponsabilité politique revient à....

Violences à motivations antisémites : la République apaisée a du plomb dans l’aile
Violences à motivations antisémites : la République apaisée a du plomb dans l’aile
Tag(s) : #Divers

Partager cet article

Repost 0