Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vaste fumisterie et triste mise en scène de l’inaction Gouvernementale.

 

A défaut d’agir, la majorité occupe le terrain, pensant sans doute pouvoir entretenir sans l’ombre d’aucun doute l’illusion qu’une fois de plus, elle agit dans l’intérêt des français. Et pourtant…

 

 

Juillet 2014 : 3ème conférence sociale de l’ère Hollande.

Simple question : qui se souvient de quoi ont accouché les deux précédentes ?

En quoi ont-elles amélioré le quotidien de 65 millions de français ?

 

Je n’ai pas la réponse à ces questions.

 

Le concept socialiste c’est ça : des conférences pour tout et n’importe quoi, accompagnées du mot « social » assaisonné à toutes les sauces, d’où bien souvent il n’accouche que des pactes, des chartes et autres vastes fumisteries issues du vocabulaire du parfait petit gauchiste de base, dont il usera et abusera à outrance, pensant probablement réussir grâce à ça à masquer son inactivité.

 

 

Seul fait nouveau de cette « conférence sociale », la non-participation de deux syndicats colorés politiquement plutôt très proches de l’extrême gauche. Etrange que ceux qui avaient appelé à voter pour Hollande soient aujourd’hui ceux qui refusent de participer à l’un de ses plus gros enfumage de son quinquennat !

 

C’est une première historique.

Même du temps de la droite, où parfois les relations étaient plus que crispées entre la majorité et les syndicats, ce cas de figure ne s’était pas présenté.

 

 

Mais bon…

Sans doute les syndicats sont-ils trop occupés à pérenniser la paralysie de la SNCM, où ils essaient vainement d’empêcher le déclenchement d’une inéluctable procédure de redressement judiciaire… Nul doute qu’une fois encore les français mettront la main au porte-monnaie !

 

 

Ce qui de fait m’amène à me poser la question de la légitimité des syndicats.

Certes ils sont omniprésents dans la fonction publique, où la syndication est presque une norme, mais pour autant ils restent largement minoritaires et peu représentatifs de l’intégralité des salariés français. J’éviterai d’aborder la question de leur conservatisme et de leur archaïsme…

 

Sont-ils encore les partenaires adéquats lors de négociations salariales ? J’en doute et aucune de leurs actions ne pourrait m’amener à changer d’avis : au contraire…

 

 

Puis bon...

Comment la majorité peut-elle oser aborder la question de la condition du travail, adaptée à une très grande majorité des salariés, sachant qu'un grand nombre des Ministres actuels n'a jamais mis un pied dans le monde du travail tel qu'une majorité des français le connaît...

Source image: Les Echos

Source image: Les Echos

Tag(s) : #Les Hollanderies

Partager cet article

Repost 0