Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C’est grave…

A voir la manière dont réagit le Président de la République, je ne suis guère surpris que ses dernières histoires de fesses connues aient fini par prendre cette tournure !

 

Lui qui était si fier il y a quelques mois encore de se faire passer pour le bienfaiteur de l’humanité en allant s’enliser dans deux conflits sur le continent africain, devant le regard médusé de ceux qui l’ont laissé se ridiculiser sachant très bien comment la situation allait tourner, se retrouve aujourd’hui encore à passer une nouvelle fois pour le guignol de service en jouant son rôle fétiche, celui dans lequel il excelle et qui ne lui demande aucun effort, celui du gros soumis…

 

Même une boîte de camembert vide a plus de courage que lui !

 

Alors que la pauvreté s’est accrue en France depuis l’arrivée aux affaires de la gauche, cette même gauche qui promettait aux français que grâce à elle ils vivraient mieux et qui a fini par les racketter comme jamais depuis 30 ans, « Moi Président de la République ne trouve rien de plus distrayant à faire que de dîner le même soir avec deux convives différents, dans la même ville, mais pas au même endroit !

 

Voilà un détail qui n’arrangera pas ses problèmes de vestes de costumes dans lesquelles il est déjà très largement boudiné… Mais soit… La bonne allure vestimentaire n’a jamais été son fort et il a passé deux années à s’attacher à nous le démontrer à chaque fois qu’il le pouvait.

 

Malgré ce petit détail qui ternit tant son image, il ne se prive pas pour autant de partager le même soir deux dîners différents. L’un avec Barack Obama et l’autre avec Vladimir Poutine.

 

Compte tenu des commémorations à venir des 70 ans du débarquement, l’occasion aurait été idéale pour tenter de réconcilier les deux hommes. Mais non. Grâce à François Hollande la France sera ce soir une fois de plus considérée comme le petit toutou à la botte du Président russe et du Président américain.

 

Et c’est ce même toutou qui a cherché à se faire passer pour un chef de guerre en intervenant au Mali ainsi qu’en Centrafrique, tout en ravalant sa fierté face à Poutine sur la Syrie, ne pouvant que constater que malgré sa masse corporelle signifiante, il ne faisait pas le poids face au russe. Il restera à jamais de l’image de « Moi président », celle d’un petit roquet hargneux qui gesticule mais qui court se réfugier derrière vos jambes dès lors que vous tapez du pied.

 

Puis bon…

Visiblement être de gauche c’est savoir renier ses idéaux de bon moraliste pour pouvoir encore mieux en profiter dès que possible, tout en continuant à prôner des valeurs d’humilité, de sobriété et d’humanisme… Applicables bien évidemment qu’aux autres !

 

Si c’est ça être de gauche moi aussi je veux l’être !

Deux dîners avec deux convives différents le même soir. Obama et Poutine ont trouvé un nouveau toutou ?
Tag(s) : #Ce que j'en pense...

Partager cet article

Repost 0