Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rien à faire.

Toutes les incantations inventées par la majorité pour en appeler aux Grands Dieux de la croissance et de l’emploi ne produisent toujours aucun effet.

 

Pourtant pour que des effets puissent se faire sentir aujourd’hui, il aurait fallu prendre des initiatives fortes et courageuses pour l’emploi dès l’été 2012. Obnubilée par l’argent des autres et les moyens qu’elle pourrait bien déployer pour s’adonner à un vulgaire saupoudrage clientéliste, la majorité n’a pas trouvé de temps pour s’occuper de la majorité des français. Aujourd’hui nous en payons le prix fort.

 

Le Premier Ministre claironne à qui veut l’entendre, tentant de minimiser cet échec cuisant pour son Président vénéré qui sous peu deviendra aussi le sien, en affirmant que pour que le chômage recule, il faut laisser le temps à sa politique de faire son œuvre. Sauf que sans croissance il est juste impossible que l’économie reparte. Mais ça il oublie de le préciser.

Chômage : ça a dérapé sec en mai dernier !

Rien que sur un mois les chiffres du nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A progresse de +0,7%, là où celui des catégories A, B et C progresse de +0,66%. Le nombre de radiations des listes de Pôle Emploi reste stable par rapport au mois dernier et il y a un an aux environs de 45 000.

 

Du côté du chômage des jeunes, priorité de campagne de François Hollande, ça dérape sec : + 0,55% sur un mois. Du côté des femmes, autre priorité de campagne de François Hollande, c’est pas mieux : +0,5% sur un mois. Le chômage des plus de 50 ans prend +0,81% rien que sur un mois.

 

Là où les médias affirment que le nombre de chômeurs toutes catégories confondues dépasse pour la première fois le seuil symbolique des 5 millions, je réponds que c’est faux puisque les chiffres de la DARES prouvent que ce seuil a déjà été franchi dès mars 2103 !

 

On ne peut pas évoquer les chiffres du chômage sans rappeler les perspectives de croissance revues à la baisse par l’INSEE. Si pas de croissance, pas de reprise de l’activité. Logique.

Nombre de radiations des listes de Pôle Emploi depuis mai 2012

Nombre de radiations des listes de Pôle Emploi depuis mai 2012

Le plus drôle, ou le pire, c’est que celui qui est responsable de la hausse de près de 17% du chômage de la catégorie A depuis son élection à la présidence de la République est aujourd’hui celui qui vient donner des leçons à l’Allemagne, seul véritable moteur de l’Europe… A quoi pouvons-nous donc nous attendre de positif vu qu’on se traîne ça… Puis bon… Quand vous entendez Michel Sapin dire que pour alléger le code du travail il suffit de l’écrire en plus petit pour qu’il soit moins gros… Là je suis atterré…

Evolution du chômage depuis l'élection de François Hollande

Evolution du chômage depuis l'élection de François Hollande

Tag(s) : #Casseroles du PS et de la gauche

Partager cet article

Repost 0