Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je crois que je ne suis vraiment pas fait pour être journaliste… Ceci dit mon rôle de blogueur ne m’autorise de toute façon pas ce statut ; la question ne se pose donc pas.

 

Logiquement au lendemain d’une élection à un tour qui a notamment vu l’extrême droite devenir le premier parti politique de France, la presse se devrait d’informer les français sur ce qui a notamment conduit 10% des électeurs inscrits à voter pour le Front National.

 

Mais non. Pas chez nous.

 

Chez nous on se focalise sur une affaire qui entretien le sentiment du « tous pourris » depuis plusieurs semaines et qui détourne l’attention des français des « vrais » problèmes. Et pour cause… La dite affaire met en cause un parti de droite. Du pain béni pour cette presse neutre qui entretient des relations ambigüe avec le Chef de l’Etat.

 

Sans être redevenu le parti majoritaire, l’UMP a une fois de plus attiré bien malgré elle l’attention des médias sur ce qui s’annonce comme l’une des plus graves crises de toute son existence.

 

 

Certes, je ne nie pas qu’il faille faire toute la lumière sur cette affaire de fausses factures présumées et que les mis en causes devront faire tout le nécessaire pour ne pas éclabousser leur famille politique, élus et militants, mais cela doit-il pour autant occulter le fait que le parti majoritaire ait propulsé l’extrême droite en tête d’un scrutin Européen, attirant de par ce fait les yeux du monde entier sur notre pays ?

 

 

C’est un détail qu’il ne faut pas oublier et qui a toute son importance !

Dimanche le Parti Socialiste a réalisé l’un de ses plus mauvais scores, si ce n’est le pire, qu’il n’a jamais réalisé à une élection européenne depuis qu’il présente des candidats à ce scrutin.

 

En l’espace d’à peine deux ans, le Président de la République, aidé de ses deux Premiers Ministres successifs, a réussi à faire de son parti la troisième « force » politique de France ! Et là encore quand je parle de force, j’exagère !

 

Mais non…

Tout ce qui intéresse notre presse indépendante, au moins autant en apparence que la Justice de tata Christiane, c’est une présumée affaire de financement occulte d’une campagne présidentielle… Alors que pour l’instant, c’est la parole de l’un contre celle de l’autre… On attend les preuves, tandis que la raclée électorale du PS, c’est du concret.

 

Je n’ose imaginer de quel sujet s’empareront les médias si jamais Jean-François Copé venait à quitter son poste de Président de l’UMP, comme cela est d’ores et déjà demandé dans son camp…

 

 

Heureusement que les boules puantes sont là pour servir d’écrans de fumées…

Source image : Le Lab d'Europe 1

Source image : Le Lab d'Europe 1

S'il est pourtant une réalité qu'il est important de ne pas oublier, c'est celle-ci...

Source image: @BastienHugues pour France TV Info

Source image: @BastienHugues pour France TV Info

Tag(s) : #Ce que j'en pense...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :