Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rien que ça…

Alors que la presse n’a d’yeux que pour Bygmalion et les 10 millions d’euros présumés surfacturés ou je ne sais plus trop quoi d’ailleurs à l’UMP, personne ne pointe cette nouvelle particulièrement surprenante de la Cour des Comptes concernant l’état des finances publiques et de la possible incapacité du gouvernement à tenir ses engagements.

 

Il semblerait en effet que contrairement à ce qu’espéraient Bercy, Matignon et l’Elysée, c’est-à-dire Pierre Moscovici, Jean-Marc Ayrault et François Hollande, les rentrées fiscales en 2013 aient été inférieures de 14,6 Milliards d’euros aux prévisions.

 

En cause notamment, le trop d’impôts qui a tué l’impôt. Automatiquement les français et les entreprises françaises se sont tournés vers d’autres alternatives, leur permettant d’alléger la facture fiscale ! Normal. Et ce phénomène ne devrait d’ailleurs aller qu’en s’amplifiant dans les prochaines années étant donné la recrudescence des hausses de taxes, impôts et autres rackets fiscaux orchestrés par cette majorité.

 

Autre détail pointé par la Cour des Comptes mais qui curieusement n’a trouvé qu’un infime écho dans les médias, largement sous-évalué comparativement à l’importance du problème soulevé, c’est que cette moindre rentrée fiscale compromet les politiques budgétaires de la majorité pour les années à venir et le petit milliard brandi fièrement par Bercy récolté durant sa chasse à l’exil fiscal ne fera guère de miracle !

 

A noter également que la Cour des Comptes a pointé, sans le dire explicitement, l’amateurisme le plus complet de Bercy.

 

Rappelons que la Cour des Comptes est aux mains du socialiste Didier Migaud. Ce même Didier Migaud qui y était déjà lorsque Sarkozy était au pouvoir et qui avait donc tout le loisir d’informer le PS sur l’état financier de notre pays.

 

Et comme si une connerie n’arrivait jamais seule en socialie, on apprend que Marylise Lebranchu, Ministre de la Fonction publique, a proposé mercredi un allègement dégressif des cotisations retraites des agents touchant entre 1 et 1,5 Smic pour leur redonner du pouvoir d'achat. Elle n’a par contre pas précisé comment sera compensé le manque à gagner.

 

De fait, on comprend que la mesure a été prise dans la précipitation suite à la déroute électorale du PS qui cherche par tous les moyens à remobiliser son électorat. En d’autres termes, on appelle ça du clientélisme.

 

Je vous laisse imaginer qui seront les couillons qui devront mettre la main à la poche pour compenser d’une part l’amateurisme du Gouvernement et d’une autre part ses mesures clientélistes.

 

Et sinon, simplement pour conclure, une marge d'erreur de 15 milliards d'euros dans le budget de l'Etat ça mérite pas un petit ménage à Bercy?

Malgré le trou dans la caisse de 14,6 Mds €, le gouvernement trouve le moyen d’arroser les fonctionnaires !
Tag(s) : #Ce que j'en pense...

Partager cet article

Repost 0