Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Loin de moi l’idée de réécrire l’histoire ou de cautionner le Tweet de Thierry Mariani qui lui vaut depuis quelques jours d’être la cible d’un certain nombre d’opportunistes, notamment du côté de la gauche et plus précisément du Parti Socialiste et qui profitent de l’occasion pour essayer d’exister médiatiquement.

 

Voilà près de 3 semaines et je dois vous avouer qu’avant le tweet de Thierry Mariani je n’avais pas eu connaissance de cette histoire, preuve de la légèreté avec laquelle les médias et le Ministère des Affaires Etrangères ont considéré la situation, qu’environ 200 lycéennes ont été enlevées et promises à être « vendues sur un marché », « mariées » de forces ou réduites en « esclavage » par la secte islamiste Boko Haram.

 

Thierry Mariani a fait mercredi dernier sur le réseau social Twitter un commentaire sur le sujet. Je sais qu’il peut prêter à débat et qu’il va très certainement confronter les biens-pensants aux opposants à la pensée unique. Schéma classique.

Les élus PS indignés par un Tweet… Mais pas par l’enlèvement de 200 jeunes filles par une secte islamiste ?

Je n’ai pas d’avis sur le sujet et même si j’en avais un, je ne le communiquerai pas.

Pourquoi ?

Parce que tout ce qui intéresse un grand nombre de politiques, surtout de gauche et de médias dans cette affaire, ça n’est pas tant le sort de ces 200 jeunes filles qui seront vendues comme du bétail, mais le moyen de trouver le couillon idéal grâce auquel ils pourront faire leur buzz.

 

Je regrette l’indignation du PS sur le Tweet d’un élu de la République et pas sur le fait qu’une secte islamiste ait enlevé au Nigéria près de 200 jeunes filles pour les réduire en esclavage.

 

Je trouve également regrettable que le PS instrumentalise de manière aussi virulente la secte islamiste Boko Haram pour masquer les échecs de sa politique et de sa majorité.

 

Je trouve également regrettable que certains élus PS aient fait le choix de la facilité en trouvant en Thierry Mariani un nouvel os à ronger ; attitude facile et beaucoup plus lâche que celle qui consisterait à défendre le (non) bilan de François Hollande !

Tag(s) : #Casseroles du PS et de la gauche

Partager cet article

Repost 0