Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’ingratitude au plus haut sommet de l’Etat.

 

C’est avec ces mots, durs, que je concluais il y a quelques jours un billet dans lequel je manifestais mon indignation au sujet de la conduite que je jugeais ingrate et indigne des membres de la majorité, qui n’avaient visiblement pas jugé nécessaire de se déplacer pour accueillir la dépouille du sous-officier Marcel Kalafut, 26 ans, à sa descente d’avion, tué il y a un peu plus de huit jours dans l’opération Serval au Mali, guerre déclenchée par François Hollande.

 

Dans ce billet je dénonçais le mépris de cette majorité à l’égard de ses soldats qu’elle envoie au front pour combattre au nom de la France, mais plus particulièrement de ceux qui tombent en chemin.

 

D’autres personnalités, revenues en vie sur le territoire français après différentes périodes et modes de détention, ont vu leurs retours mis en scène, filmés et exhibés et agités au nez de tous les français. Ils étaient tous là, Ministres, Président et que sais-je encore, surtout pour la libération de Florence Cassez ou le retour de ces 4 journalistes ex-otages en Syrie.

 

La France a appris mercredi soir peu avant 20hs la mort de la journaliste indépendante Camille Lepage, à l’âge de 26 ans, décédée en exerçant son métier.

 

Je ne souhaite créer aucune polémique.

 

La mort d’un sous-officier est très probablement toute aussi déchirante et difficile à vivre pour ses proches que ne l’est celle d’une journaliste pour sa famille, ses amis, collègues, etc. L’un comme l’autre sont décédés en exerçant leur métier, métiers que l’on ne peut exercer que par passion.

 

Je ne cherche pas à politiser la mort de l’un ou de l’autre. Je cherche simplement à mettre en lumière le deux poids deux mesures du locataire de l’Elysée et accessoirement Chef des Armées mais aussi grand ami des journalistes.

 

François Hollande a expédié son Ministre Jean-Yves Le Drian assumer les suites du rapatriement de la dépouille du sous-officier Marcel Kalafut. Pour Camille Lepage, journaliste, François Hollande s'est recueilli en personne sur sa dépouille et a également rencontré sa famille.

 

Qu’est-ce qui explique une telle différence de traitement ?

Devons-nous comprendre que pour le Chef des Armées, la mort d’une journaliste de 26 ans mérite plus grande attention que celle d’un sous-officier de 26 ans mort au nom de la France ?

 

Tout porte à croire que c’est le cas…

Compte tenu des réactions de l’engouement qu’a suscité le précédent billet auquel je fais allusion, une attitude autre que l’indifférence aurait été appréciée des familles de soldats ou tout simplement de nos soldats eux-mêmes.

Je vous renvoie à leurs commentaires.

SOurce image: Marianne.net

SOurce image: Marianne.net

Tag(s) : #Ce que j'en pense...

Partager cet article

Repost 0