Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qu’est-ce qu’il ne faut pas inventer à quelques jours des élections Européennes pour essayer de masquer deux années d’échecs d’une politique écono-dogmatiques !

 

Incroyable !

 

Déjà à l’époque où il était Ministre du Travail Michel Sapin nous inventait des « baisses de la hausse » du chômage, annoncées sur un ton paternaliste, pour essayer de nous faire croire que la situation s’améliorait. La suite des évènements lui a donné tort.

 

L’INSEE dévoilait hier matin les chiffres de la croissance pour le premier trimestre de l’année 2014. Un bilan sans appel : une croissance nulle.

 

Pendant longtemps la croissance nulle ou la récession c’était de la faute de Sarkozy.

L’illusion ayant depuis fait son temps, la majorité a alors changé de stratégie. Elle ne reconnaît toujours pas son mauvais bilan, mais est bien décidée à tenter d’en minimiser la réalité et surtout, l’importance.

 

Normal me direz-vous à 10 jours des élections Européennes !

 

D’après Michel Sapin « Ce n’est pas grave » si la croissance est nulle au premier trimestre de cette année. Le locataire en Chef de Bercy estime d’ailleurs que les chiffres « confortent toute la politique du Gouvernement. »

 

En effet, les chiffres de la croissance sont le reflet d’une politique. Si la croissance est nulle, la politique l’est tout autant ! Quel aveu…

La croissance est nulle mais pour Sapin « Ce n’est pas grave »… On nage en plein délire !

Tout ça pourrait être profondément drôle, sauf que ça ne l’est absolument pas.

La négation de la réalité économique de la France par le Ministre est inquiétante. Elle l’est d’autant plus que ces propos qui ont vocation à paraître rassurants sont prononcés à quelques jours d’un scrutin électoral majeur et, par le plus grand des hasards, exactement le même jour que celui où le quotidien Le Monde alimente « l’affaire » d’un financement présumé lybien de la campagne de Nicolas Sarkozy et que Libération fait sa une sur l’affaire Bygmalion qui concernerait Copé.

 

Simple rappel…

Les journalistes du Monde, en particulier ceux qui enquêtent sur Sarkozy, sont reçus discrètement à l’Elysée. Libé de son côté est une presse de gauche et dans un état financier plus que préoccupant.

Autant d’aubaines journalistiques qui tombent à point nommé !

 

Ca n’est effectivement pas très grave pour Michel Sapin si la croissance est nulle puisqu’aussi mauvais qu’il puisse être, il finira toujours pas être recasé bien au chaud à l’abri du besoin ; ce qui ne sera pas le cas pour les français puisque le moindre point de croissance en moins, c’est autant de coupes budgétaires supplémentaires et d’impôts et de taxes à augmenter…

 

Il va falloir penser un jour à arrêter ce style « Bisounours ».

La majorité et plus particulièrement Michel Sapin ne pourront pas prendre indéfiniment les français pour des imbéciles en racontant continuellement les mêmes salades tout en usant des mêmes stratégies d’endormissement et tout ça, uniquement pour essayer de laver leur conscience du poids de leur médiocrité.

Tag(s) : #Les Ministreries

Partager cet article

Repost 0