Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quel curieux hasard de calendriers !

Manuel Valls chercherait discrètement à essayer de dissuader l’électorat du PS, dans sa franche la plus modeste, de se tourner vers les frères présentés comme faussement ennemis que sont le Front National et le Front De Gauche, qu’il ne s’y serait pas pris autrement !

 

Plutôt surprenant je dois dire qu’à quelques dizaines de jours des Européennes, le Président de la République annonce un retournement économique… Alors qu’on a appris il y a quelques jours que tous les indicateurs économiques se retournent à la baisse…

 

Plutôt surprenant cet engouement soudain pour le sort d’Alstom du Ministre du Redressement Productif Arnaud Montebourg ou encore pour Bouygues Telecom, sachant que son décret enfreint les règles antiprotectionnistes votées par la France à Bruxelles.

 

Etonnant que le Ministre de l’Education Nationale, Benoît Hamon, annonce la suppression de la journée de pré-rentrée pour les profs ou encore le décalage du jour de la rentrée quelques jours avant les Européennes, sachant que les profs sont un puissant socle électoral du PS !

 

Puis enfin le Premier Ministre Manuel Valls qui a annoncé la sortie de l’impôt de quelques millions de ménages les plus modestes, dont le manque à gagner sera compensé par la lutte contre la fraude fiscale. Des électeurs probablement enclin à se tourner vers le FN ou le FDG qu’il devenait urgent de récupérer par n’importe quel moyen !

 

Bref…

Les initiatives clientélistes pleuvent à quelques jours des élections Européennes. Dans quel but ? Remobiliser l’électorat du PS ? Eviter qu’il se tourne vers le FN ou le FDG ?

Probablement.

Dans tous les cas ça n’est pas de l’intérêt des français qui est en jeu mais ceux du PS.

 

Sans oublie r l’affaire Kerviel.

Condamné par la Justice, il pourrait bien être gracié par François Hollande.

Moi Président de la République je n’ai qu’un adversaire qui n’a ni nom ni visage et qui s’appelle la finance… Polémique qui tombe à point nommé ! Ne pas réagir à l’incarcération de l’ex trader c’est, pour l’électorat de gauche, donner raison à la Société Générale qui au travers de cette affaire est devenu l’un des symboles des dérives de cette finance…

 

Ça n’est jamais bon signe lorsque les décisions sont prises dans la précipitation.

Ça sent la fin de règne.

Source image: metronews.fr

Source image: metronews.fr

Tag(s) : #Ce que j'en pense...

Partager cet article

Repost 0