Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J’ai été ulcéré dimanche soir en entendant le Ministre des Finances, Michel Sapin, dire de l’ex trader de la Société Générale « M. Kerviel est un délinquant et un délinquant condamné par la justice française pénalement (...) C'est un escroc (…) qui doit bien entendu purger sa peine ».

 

Des propos d’une violence inédite.

Un Ministre de la République accable devant des millions de français un homme qui n’a de cesse d’afficher des signes de sa repentance.

 

Qui est le véritable escroc ?

 

Pendant près de 2 ans, l’ex-Ministre du Travail rebaptisé tristement « Ministre du Chômage », n’a eu de cesse de mentir aux français sur la signification réelle des chiffres du chômage. Qui ne se souvient pas de sa fameuse baisse de la hausse et autres fourberies du genre, dont il usait probablement pour tenter de masquer l’échec de la politique d’une majorité à laquelle il appartient d’ailleurs toujours ?

 

Mentir aux français pendant près de 2 ans sur une évidente réalité n’est-ce pas une forme d'escroquerie? Mentir aux français en prétendant qu'une croissance nulle « Ce n'est pas grave » ça n'est pas de la tentative d'escroquerie?

 

Ce qui est incroyable avec cette majorité c’est cette faculté qu’elle a à voir dans les autres ses propres défauts, sans jamais être capable de faire sa propre autocritique !

 

Puis bon…

On a tous tendance à projeter sur les autres ses propres intentions…

Je dis ça… Je dis rien… Mais je le dis quand même !

 

 

Ah… Au fait ?

Pendant que le jeune Kerviel se fait arrêter comme un malpropre à peine a-t-il posé un pied sur le territoire français, Jérôme Cahuzac, ex-Ministre du Budget, continue tranquillement d’aller où bon lui semble comme si de rien n’était alors qu’il a juste menti à la fois aux français, au Gouvernement, à la représentation Nationale et au fisc..

 

Un mot peut-être sur le fils Fabius, riche acquéreur d’un appartement de plusieurs millions d’euros alors qu’il est non-imposable ?

 

Non…

 

L’essentiel étant que Jérôme Kerviel serve de symbole à cette gauche qui cherchait un bouc émissaire, qu'elle érige aujourd'hui comme un trophée acquis durement sans sa lutte hypocrite contre son adversaire qui n’a ni nom, ni visage mais qui pourtant Gouverne… Les dogmes… Encore et toujours…

Et si l’escroc n’était pas Jérôme Kerviel ?
Tag(s) : #Les Ministreries

Partager cet article

Repost 0